Visibilité et invisibilité des migrations en Méditerranée aux 7e et 6e millénaires avant notre ère

Publié le 13 janvier 2023 Mis à jour le 13 janvier 2023
le 15 mars 2023
18h
Musée Saint Raymond, Toulouse et chaine YouTube du musée
20230201_MercredisArcheo_Perrin
20230201_MercredisArcheo_Perrin

Conférence "Mercredis de l'archéologie" de T. Perrin

Les Mercredis de l'archéologie est un cycle de conférence organisé en partenariat avec le musée Saint Raymond de Toulouse.

Pour cette saison 2023, les interventions ont pour thématique commune les migrations, de la Préhistoire au Moyen Âge.

Cette deuxième date de l'année nous donne l'occasion d’accueillir Thomas Perrin, directeur de recherche au CNRS, pour une conférence intitulée Visibilité et invisibilité des migrations en Méditerranée aux 7e et 6e millénaires avant notre ère.

Durant les 7e et 6e millénaires avant notre ère, l’aire méditerranéenne est affectée par de nombreux bouleversements dans le mode de vie des groupes humains, en parallèle de changements importants dans les écosystèmes. À la fin du 7e millénaire, les vestiges matériels laissés par ces groupes humains témoignent d’une diffusion extrêmement rapide de divers procédés techniques sur l’ensemble de la Méditerranée occidentale. Ces changements sont à la fois si rapides et si homogènes sur l’ensemble de l’aire géographique que l’on peut y supposer un possible déplacement de populations, ce que semblent pouvoir confirmer quelques récents indices paléogénétiques. Mais c’est surtout la diffusion du Néolithique, depuis le Proche-Orient jusqu’à l’Atlantique, qui va constituer une vague migratoire majeure quelques siècles plus tard. Ce bouleversement fondamental des modes de vie entraîna la disparition du monde des chasseurs collecteurs semi-nomades au détriment de l’émergence de celui des agropasteurs sédentaires, monde basé sur un nouveau rapport à la nature dont nous sommes aujourd’hui encore les héritiers directs.