Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > RHAdAMANTE

Thème 4 - Sociétés et aspects symboliques


Ce thème vise à structurer les recherches sur les sociétés du point de vue de leur mode de représentation, des interactions qui les animent, notamment au travers de leurs pratiques symboliques et funéraires.

Archéologie funéraire

Les données funéraires sont interrogées à partir de fouilles récentes et de prospections. En contexte préventif, plusieurs nécropoles de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, datées du Bronze final et du 1er âge du Fer, ont été fouillées extensivement et sont à l'étude : Toulouse "ZAC Niel", Carcassonne "Christol I" et Bize-Minervois "Pontil". Le site de la ZAC Niel se distingue par un noyau fondateur constitué d'inhumations pour partie, et antérieur aux dates habituellement retenues pour le début des nécropoles communautaires languedociennes. Des recherches intéressent également les quelques tombes et ossements humains isolés datés de la période gauloise sur la ZAC Niel. Elles conduisent à une réflexion élargie sur la gestion des morts à la fin de l'âge du Fer à Toulouse.
 
ZAC Niel - Inhumation gauloise - Cliché Cécile Rousseau (Archeodunum)


D'autres programmes concernent la France centrale aux âges des métaux :
- publication achevée d'une fouille préventive intégrale d'un cimetière à enclos quadrilatéral de La Tène ancienne en Auvergne, associé à des tertres circulaires du Bronze final ;
- publication en cours de fouilles de tumulus aristocratiques hallstattiens en Auvergne et Centre, avec une insistance sur leur étude architecturale ;
- publication à venir des fouilles programmées du tertre de Celles, un monument aménagé sous forme de terrasses au Ve s., puis réutilisé au IIIème s. av. J.-C. pour la mise en place d’un bustum au mobilier remarquable.
Ces travaux centrés sur quelques sites sont confortés par deux recherches doctorales. La thèse soutenue de S. Adroit (2015) a pour objet la géographie des pratiques funéraires entre Ebre et Garonne (Xe-IVe s. av. J.-C.), à partir d'une documentation très abondante. La thèse de Fl.-A. Auxerre-Géron intéresse le phénomène tumulaire en Haute-Auvergne, région de moyenne montagne où les monuments funéraires sont bien conservés. L'enquête repose sur des prospections afin d'étudier les particularités d’implantation et la morphologie des tumulus.

 
ZAC Niel - Crémation Premier âge du Fer - Cliché Cécile Rousseau (Archeodunum)


Dépôts métalliques protohistoriques


Ces ensembles forment un support d'enquête privilégié car ils rassemblent des productions que l'on ne trouve pas, ou exceptionnellement, dans les habitats et sépultures. On s'interroge en particulier sur les pratiques économiques, sociales et symboliques dont ils résultent. Plusieurs recherches collectives considèrent la caractérisation et l'interprétation des immersions d'objets en milieux aquatiques, et plus largement, la thématique de "l'eau et le sacré". L'étude de dépôts spectaculaires issus de milieux terrestres (Ribécourt, Gouesnac'h, Onzain, Tavers, Fenouillet, Tintignac, Saint-Sulpice) est aussi en cours et débouchera prochainement sur des publications monographiques.

 
Dépôt métallique du VIe s. av. J.-C. de Tavers (Loiret). Etude P.-Y. Milcent, photo S. de Grandis.


Sanctuaires

Les stèles cultuelles du 1er âge du Fer découvertes sur l’oppidum du Pègue (26) lors de fouilles anciennes, font l’objet d’une étude en vue d’une publication monographique.
Débutée en 2012, la fouille d'Eysses, qui fédère des membres de l'équipe et des étudiants toulousains, a pour but de reprendre la documentation ancienne en vue d'une mise en valeur des vestiges. Ce sanctuaire, probablement dédié à Mars, a connu trois phases d'agrandissement entre le début du Ier s. et la fin du IVème s. Du premier état, on ne connaît que l'extrémité orientale du péribole ; dans un second temps, sont rajoutés deux pavillons d'angle et une basilique. Enfin, une vaste cour portiquée à exèdre vient clore l'ensemble. Au plus grand de son extension, avec 180 m de long, il fait partie des dix plus grands sanctuaires de Gaule.
Dans le sud de l'Arabie, Chr. Darles a étudié la diversité des lieux de culte préislamique (200 connus). L’approche se fonde exclusivement sur les données archéologiques et architecturales répertoriées pendant quatre décennies afin de tenter une typologie de ces sanctuaires et de comprendre leur transformation entre le 9e s. av. J.-C. et l’apparition de l’Islam.

Genre et sociétés anciennes

Les recherches sur les sociétés anciennes interrogent souvent des notions comme l’identité, le statut social et le genre, parfois en les combinant. L’introduction du genre dans le champ de l’archéologie est assez récente en France, mais plusieurs études révèlent aujourd’hui le bien-fondé de son utilisation. A travers plusieurs analyses, S. Péré-Noguès aborde par ce concept les sociétés « celtiques », en particulier la tradition manuscrite. Elle s’intéresse également à la pratique archéologique elle-même, pratique qui est longtemps restée masculine. 

 
Mise à jour : janvier 2016


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page