Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > PRBM

Du Néolithique aux sociétés complexes en Méditerranée orientale, dans la vallée du Nil et dans la Corne de l'Afrique


Coordinateur : François Briois

 


Tell el Iswid, habitat prédynastique (Égypte)

Ce thème implique 17 chercheurs de l’unité autour de deux axes majeurs portant sur les débuts de la néolithisation en Europe du sud-est, au Proche-Orient, en Égypte et dans la Corne de l’Afrique et sur la question de l’émergence des États dans la vallée du Nil.

La néolithisation de Chypre


F. Briois (dir.), J. Guilaine, C. Manen, T. Perrin, J. Robitaille

L’étude des premiers peuplements néolithiques de Chypre est au cœur des problématiques engagées depuis de nombreuses années par notre équipe. Le projet repose actuellement sur la fouille du village néolithique PPNA de Klimonas (9 100 et 8 600 BC) et il a été reconduit avec le soutien du MAEDI (2015-2018). Ce site, contemporain du PPNA levantin, a notamment livré, aux côtés de constructions circulaires, les restes d’un bâtiment « collectif » à usage cérémoniel ou social. Ces découvertes viennent d’une part encore vieillir l’émergence du Néolithique sur l’île et nourrissent d’autre part, de manière plus globale, les recherches sur la néolithisation proche-orientale en offrant un miroir aux dynamiques économiques et sociales à l’œuvre sur le continent. La publication du volume II du site néolithique de Shillourokambos (8500-7000 BC) est en cours et son édition est programmée sur le court terme. Cet établissement matérialisé par de nombreuses constructions domestiques (puits, fosses ; trous de poteau, tranchées d’enclos, restes de bâtiments, structures de combustion, silos,...) est aujourd’hui le seul de cet ampleur fouillé sur l’île. En plus de révéler l’accroissement des pressions anthropiques sur l’environnement végétal et animal, il documente les spécificités que les populations insulaires génèrent à leur tour en fonction de leurs propres choix éco-culturels.
 


Klimonas, village PPNA, (Chypre)

 

La néolithisation de l’Europe du Sud-est (6300-5600 BC)


C. Commenge (dir.), S. Philibert, T. Perrin, B. Robert, S. Kačar
 
De l’Egée vers l’Adriatique, on observe une avancée rapide dès la fin du 7e millénaire des sociétés néolithiques mais une assimilation lente et semble-t-il sélective de ses apports. Ce programme, initié en Macédoine et élargi vers l’Ouest aux côtes adriatiques, documente les vagues successives de la progression néolithique dans la péninsule balkanique à partir du Proche-Orient, ses motivations et la « recomposition » spatio-temporelle des systèmes techniques.
En amont, l’interface mésolithique/néolithique s’intéresse par priorité au choix des territoires et terroirs et aux conditions des modifications des systèmes de production (Croatie, Monténégro).
En aval, des études de matériels issus des premières occupations néolithiques visent à reconnaître les routes de la seconde vague majeure de la néolithisation des Balkans vers l’Adriatique. Ce programme sous-tend le traçage des traditions impressa à partir des techniques de la Grèce du Nord à la Macédoine et l'Albanie, le Monténégro et la zone côtière de la Croatie.
 


De la sédentarisation à la naissance de l’État en Égypte et la néolithisation de la Corne de l’Afrique

B. Midant-Reynes (dir.), F. Briois, N. Buchez, J. Cauliez, T. Dachy, C. Manen, M. Minotti, G. Bréand, J. Robitaille, G. Saint-Sever

Cette thématique intéresse un large champ chronologique, des premières sociétés néolithiques à la formation de l’État en Égypte. Elle prend appui sur plusieurs des programmes de l’IFAO, (www.ifao.egnet.net/axes scientifiques). La question de la néolithisation sera poursuivie par les travaux menés dans le bassin de Kharga. La publication de deux sites néolithiques du 5e millénaire BC (KS043 et KS052) est programmée. L’agglomération prédynastique de Tell el-Iswid (Delta du Nil) constitue un deuxième point fort du programme qui concerne les changements majeurs du IVe millénaire en rapport avec la transition vers l’État. De nouvelles approches seront ouvertes (études des systèmes techniques dans le domaine de la production céramique et de la morphologie de l’habitat). Un nouveau programme, commencé en 2014 dans le désert Oriental ‒ « Ouadi Sannur » ‒  portera sur un vaste centre d’exploitation du silex et de production du début de l’époque pharaonique (Proto-dynastique-Ancien Empire).
Par ailleurs, le programme interdisciplinaire PSPCA « Premières Sociétés de Production dans la Corne de l’Afrique » (dir. J. Cauliez), subventionné et accrédité par la commission des fouilles du MAEDI et l’ambassade de France en République de Djibouti, permet d’enrichir cette thématique de recherche de la mise en place des premières sociétés de production en ouvrant les réflexions sur une vaste aire géographique et plus précisément sur les liens que peuvent entretenir l’Éthiopie et la République de Djibouti avec le Soudan et le sud de l’Égypte. Les recherches conduites sur ce terrain de la Corne permettent d’explorer en résonance la diversité des processus d’émergence de l’économie de production et les différentes trajectoires des sociétés holocènes.
 

Mise à jour : janvier 2016


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page