Exposition "Graffitis d'hier et d'aujourd'hui en Afrique Australe"

Publié le 8 juin 2021 Mis à jour le 17 juin 2021
du 10 juin 2021 au 24 juin 2021 expo virtuelle https://framevr.io/graffitisdhieretdaujourdhuienafriqueaustrale
20210608_RioLoco_graff
20210608_RioLoco_graff
L'Alliance Française de Toulouse en partenariat avec des Alliances Françaises d’Afrique australe :  Afrique du Sud (Johannesburg et Le Cap) et Angola (Luanda et Lubango), l’archéologue Camille Bourdier, l'Institut Universitaire de France, l'Université Toulouse Jean Jaurès et le Laboratoire TRACES est fière de présenter son exposition virtuelle “Graffitis d'hier et aujourd'hui en Afrique australe”  au festival Rio Loco.

L’exposition est conçue autour de la mise en miroir de photographies de sites d’art rupestre des Matobo (Zimbabwe) classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, où l’archéologue Camille Bourdier conduit des recherches, et de clichés de graffitis urbains réalisés dans le cadre d’un concours organisé par les Alliances Françaises de Toulouse et d’Afrique australe (Afrique du Sud, Angola).

Création originale dans le cadre du festival Rio Loco Afrika 2021, cette exposition virtuelle, croisant art rupestre préhistorique et street-art, invite à un dialogue entre le passé et le présent de la création graphique en Afrique australe. Cet acte créateur ancestral ou contemporain est le reflet de nombreuses communautés de toutes les sociétés humaines à travers le monde, quelles que soient les époques.

Pour accéder à l'exposition : https://framevr.io/graffitisdhieretdaujourdhuienafriqueaustrale
Plus d'infos : https://www.facebook.com/events/519401509246555/?active_tab=about



Le festival Rio Loco accueille cette année sa 26ème édition. Un festival de musique du monde placé sous le signe de la diversité culturelle, au cœur de Toulouse. Il a été créé au milieu des années 1990 et invite chaque année des artistes de régions où coule un fleuve, puis, en 2011, il s'ouvre à des idées d'autres transversalités. Il se déroule, au fil de la Garonne, avec trois scènes, dans un parc de 6 hectares, la Prairie des Filtres. Associant musiques, spectacles pour jeune public, arts visuels, cinéma de plein air, contes, cirque et graffitis, il reflète la diversité et la richesse des pays invités, dans un esprit festif et populaire.

Camille Bourdier est maîtresse de conférences en arts préhistoriques à l’Université Toulouse Jean Jaurès et membre junior de l’Institut Universitaire de France. Spécialiste des arts rupestres préhistoriques des chasseurs-cueilleurs en Europe et en Afrique, elle est membre de plusieurs équipes de recherche sur les deux continents et dirige depuis 2017 le programme de recherches archéologiques MATOBART au Zimbabwe, programme de coopération internationale et interdisciplinaire sur les peintures rupestres des Matobo, classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.