Publication de l'ouvrage "La Chapelle Notre-Dame de Lemboulary de l'Abbaye de Moissac"

Publié le 17 septembre 2020 Mis à jour le 17 septembre 2020
du 17 septembre 2020 au 31 janvier 2021

La chapelle Notre-Dame de Lemboulary

de l’abbaye de Moissac (Tarn-et-Garonne).

 

En 2013, dans l’enceinte de la prestigieuse abbaye de Moissac est apparue, dans un état de conservation exceptionnel (murs en élévation, sols et banquettes conservés, etc.), la chapelle Notre-Dame de Lemboulary. Daté du XIIe s., c’est l’église secondaire de l’abbaye, la plus importante après l’église abbatiale. L’ensemble des sources à notre disposition permet d’établir que cette chapelle, à proximité de l’église majeure, dans la continuité de la salle capitulaire, et sans doute en communication avec elle, est en relation avec le jardin aux herbes médicinales, l’infirmerie et le cimetière. Cette topographie des lieux, tout comme la configuration générale de cet édifice, ne doivent rien au hasard. Entre infirmerie et salle capitulaire, Notre-Dame de Lemboulary s’avère être au centre d’une circulation ritualisée au sein de l’abbaye. Aux textes et aux exemples clunisiens recensés peuvent être confrontées ces données archéologiques à ce jour inédites. Elles montrent comment la liturgie s’est faite pierre, l’aménagement de l’abbaye étant aux yeux de tous la traduction architecturale de l’espace mental des moines.

 

Estelle Fayolle-Bouillon, ancienne responsable du service Patrimoine de Moissac, a travaillé sur La ville de Moissac à la fin du Moyen Âge d'après le livre d'estimes de 1480.

 

Chantal FRAÏSSE, historienne et auteure de nombreux ouvrages, est l’ancienne Conservatrice du Centre d’art roman Marcel Durliat de Moissac. Spécialiste incontestée de Moissac, elle est membre de la Société Archéologique et Historique du Tarn-et-Garonne.

 

Jean-Michel GARRIC est Conservateur du musée des Arts de la Table de l'abbaye de Belleperche. Historien et auteur de nombreux ouvrages, il est membre de la Société Archéologique et Historique du Tarn-et-Garonne.

 

Patrice GEORGES-ZIMMERMANN est responsable de recherches archéologiques à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) et membre de l’UMR 5608 du CNRS TRACES. Il dirige la collection « Mourir à travers les siècles » aux Editions L’Harmattan.

 

Illustration de couverture : nettoyage du pavement de la chapelle Notre-Dame de Lemboulary de Moissac (82). © P. Georges-Zimmermann, Inrap.