Programme structurant CHARP - Mise en synergie des connaissances sur les Cultures Humaines entre Atlantique et Rhône durant le Pleistocène

(coord. S. Costamagno, L. Slimak, N. Teyssandier)

Le programme CHARP repose sur un double constat : 1) l'important décalage dans les connaissances et l'état de la documentation disponible sur les cultures du Paléolithique d'une grande moitié sud de la France et 2) l'existence d'un développement historique et culturel original dans le sillon rhodanien comparée à l’aire classique du Sud-Ouest français. Notre principal objectif est donc de réunir les éléments de confrontation permettant d’éclairer les particularismes dans les trajectoires évolutives des sociétés paléolithiques entre Atlantique et Méditerranée.

Ces dernières années, notre connaissance des archéoséquences et des successions chronoculturelles s’est très largement développée avec, en particulier pour la fin du Paléolithique moyen et le Paléolithique supérieur du Sud-Ouest français, une articulation plus fine des évolutions techno-économiques restituées dans un cadre chronologique cohérent. À l'échelle de la France et même de l'Eurasie, aucune autre région ne possède une telle richesse documentaire.
 
Vue de la grotte Mandrin surplombant le sillon rhodanien
Vue de la grotte Mandrin surplombant le sillon rhodanien (cliché L. Slimak).
 
L'équipe SMP3C dispose dans le Sud-Ouest d'atouts importants, en particulier dans les Pyrénées et leurs piémonts mais aussi en Nouvelle-Aquitaine. Ces atouts s'articulent autour d’un renouveau documentaire marqué par la direction de nombreuses opérations de terrain et de programmes collectifs et l'ampleur diachronique de recherches couvrant un laps de temps d’environ 300 millénaires, depuis l'Acheuléen jusqu’à l'aube du Mésolithique. L'objectif de ce programme structurant est d'accentuer nos efforts pour tirer tout le bénéfice des recherches déjà entreprises en décloisonnant les grands domaines d’étude pour croiser les données issues des cultures matérielles et symboliques avec celles relevant de la subsistance ou des variations environnementales. C’est là une condition sine qua non pour cerner les moteurs de l'évolution socioéconomique sur le temps long.

Dans l'aire méditerranéenne, plusieurs opérations de terrain sont venues nourrir ce programme : grotte Mandrin (26), Grand Abri aux Puces (84), les Auzières (84). Un nouveau chantier de fouille a parallèlement été ouvert à la Baume d'Oulen, en Ardèche, dont l'archéoséquence ne semble avoir préservé que des dépôts de la seconde moitié du Paléolithique récent. Des opérations de plein air ont été développées à Régismont-le-Haut (34), à Bellegarde près de Nîmes (Inrap) et via des prospections dans les dépôts loessiques ardéchois (Mas Aguilhon).

Le programme a également été alimenté par plusieurs journées d'étude, études de collections anciennes et travaux universitaires. Ainsi, une thèse en cours sur l'industrie lithique magdalénienne (P.-A. Beauvais) s'appuie sur l'étude des séries du Languedoc oriental pour aborder les dynamiques de peuplement et les comportements socio-économiques au Tardiglaciaire en moyenne vallée du Rhône.

 
Falaise d'Oulen.

De nettes particularités se dessinent entre Atlantique et Méditerranée, concernant tant les biotopes que les organisations sociales et culturelles des sociétés humaines. Pour le Paléolithique récent, les corrélations et divergences entre techno-complexes rhodaniens et atlantiques nécessitent la production de données nouvelles issues des espaces méditerranéens. Concernant la fin du Paléolithique moyen et les débuts du Paléolithique récent, le développement d'importants programmes de datation concernant les huit niveaux de la partie supérieure de la séquence de la grotte Mandrin (50000-42000 BP) autorise désormais des approches à très haute résolution ouvrant sur des questions de contemporanéité culturelle avec les ensembles de la région classique du Sud-Ouest.

La mise en place du programme CHARP a permis de mettre en avant la fenêtre méditerranéenne et rhodanienne des travaux conduits au sein de l'équipe SMP3C et de les articuler avec ceux menés plus traditionnellement et de longue date par notre unité dans les Pyrénées. La recherche de nouveaux terrains, en particulier dans les contextes de plein air, constituera un objectif futur. L'articulation des domaines atlantiques, méditerranéens et rhodaniens constitue une part importante des travaux de notre équipe, réunissant la majorité de ses forces vives et interrogeant ces régions caractérisées par des interfaces cutlurelles marquées.
 
Mise à jour : septembre 2019