16/04/21 séminaire de recherche "Circulations, échanges, réseaux au Néolithique ancien"

Publié le 3 mars 2021 Mis à jour le 15 avril 2021
Observer les circulations de biens et de matériaux est un bon moyen d’appréhender les sociétés préhistoriques, en posant des questions fondamentales pour comprendre la physionomie des groupes humains : quels sont les territoires parcourus ? Qui sont les acteurs de ces circulations ? Quelle peut-être la nature des échanges observés entre groupes ? Ces circulations sont constatées dès le Paléolithique, notamment par la présence de matériaux dits « exogènes » aux sites et à leur environnement proche (roches, coquillages, etc.). Les circulations observées peuvent affecter tant les objets de valeur symbolique et/ou sociale (e.g. la parure), que les biens de consommation (e.g. des mollusques marins ou terrestres) que les matériaux (e.g. blocs de silex). De même durant le Mésolithique ces objets circulent, par l’échange et/ou par la mobilité des individus et des groupes, parfois même à longue distance, par la terre ou par la mer.

Toutefois, avec l’émergence du Néolithique, et le développement d’un nouveau mode de vie paysan et les innovations qui l’accompagnent, on peut se demander si la nature, l’ampleur et la logique socio-économique de ces circulations changent. Aussi, observer la mise en place de réseaux de circulations, de communications et d’échanges peut être une bonne approche pour comprendre la spécificité des processus de Néolithisation. Les questions auxquelles nous chercherons à répondre peuvent-être de plusieurs ordres : Comment caractériser ces réseaux ? Permettent-ils de mettre en évidence une spécialisation des acteurs et des productions, à même d’induire une segmentation des sociétés ? Les réseaux de circulation de bien et de matériaux peuvent-ils transcender les frontières des identités culturelles telles qu’on les perçoit à partir des productions matérielles ? Ou à l’inverse, la modélisation de tels réseaux peut-elle mettre en évidence des blocages dans les circulations ? L’objet de ce séminaire est de poser ces grandes questions à partir de la circulation de différents types d’artefacts et dans différents
contextes de néolithisation.
 
  • 10h - Elsa Defranould & Sonja Kačar : Introduction
  • 10h30 - Sébastien Plutniak : Qu’est-ce qu’un réseau archéologique ?
  • 11h15 - Solène Denis : La circulation des produits siliceux dans le monde néolithique danubien : réseaux, frontières et interactions

- Pause déjeuner -
 
  • 13h30 - Sonja Kačar : Réseaux de distribution du silex et la néolithisation de l’Adriatique
  • 14h15 - Xavier Terradas : Modalités d’exploitation et de gestion des ressources siliceuses au Néolithique ancien du Nord-Est de la péninsule Ibérique

Télécharger le programme