• Autre,

Appel à communications "Migrants et migrations dans le Midi de la Préhistoire à nos jours"

Publié le 18 décembre 2018 Mis à jour le 15 janvier 2019
du 18 décembre 2018 au 31 janvier 2019

Le 64e congrès de la Fédération historique Midi-Pyrénées, qui sera probablement le premier d’une nouvelle Fédération s’étendant à l’ensemble de la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, est organisé à Montauban du 11 au 13 octobre 2019, par l’Académie de Montauban, la Société archéologique et historique de Tarn-et-Garonne et la Société montalbanaise d’étude et de recherche sur le protestantisme.


Appel à communication
MIGRANTS ET MIGRATIONS DANS LE MIDI DE LA PRÉHISTOIRE À NOS JOURS

Le 64e congrès de la Fédération historique Midi-Pyrénées, qui sera probablement le premier d’une nouvelle Fédération s’étendant à l’ensemble de la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, est organisé à Montauban du 11 au 13 octobre 2019, par l’Académie de Montauban, la Société archéologique et historique de Tarn-et-Garonne et la Société montalbanaise d’étude et de recherche sur le protestantisme.
Le thème retenu est celui de Migrants et migrations, dans le Midi, de la Préhistoire à nos jours. Les migrations humaines sont aussi anciennes que l’humanité. Depuis toujours, des hommes et des femmes n’ont cessé de bouger. Les causes des migrations sont multiples : événements climatiques, raisons économiques, guerres, exils politiques ou religieux, études, colonisation… Il s’agira d’analyser les migrations qui concernent les régions méridionales de la France en étant attentifs à leurs dynamiques avec, par exemple, des mobilités, d’abord temporaires, qui peuvent devenir permanentes. Cela concerne tous ceux qui ont choisi de quitter leur pays natal pour aller travailler et vivre dans une autre région ou un autre pays. Dans ce cas, ces migrants sont des émigrants et lorsqu’ils s’installent dans leur pays d’accueil, ils deviennent des immigrants. Les raisons qui les poussent à quitter leur pays natal méritent d’être analysées comme la manière dont ils ont été accueillis et les conséquences de leur installation dans leur nouvelle terre d’adoption. La question de l’acculturation se pose en sachant que les migrants contribuent aussi à transformer les sociétés dans lesquelles ils prennent racine. Il convient de ne pas négliger des migrations de courte distance qui sont particulièrement importantes à certaines époques.

Téléchargez l'appel à communication