Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > PressBook

Conférence de presse en vidéo - Little Foot a 3 670 000 ans

Communiqués de presse de l'INRAP - Dossier de presse de l'UT2J

Découverte ! Des chercheurs internationaux dont Laurent Bruxelles, du laboratoire Traces publient dans la revue Nature la datation du squelette de Little Foot, cet australopithèque découvert en Afrique du Sud. En parallèle à cela, Laurent Bruxelles vient de se voir décerner la médaille de bronze du CNRS, qui vient couronner l'ensemble de ses travaux.

affiche-conf-little-foot.jpg

affiche-conf-little-foot.jpg

Little Foot a 3 670 000 ans


Des chercheurs d’institutions américaines, canadiennes, sud-africaines, et françaises publient cette semaine dans la revue Nature la datation de Little Foot, cet australopithèque découvert en Afrique du Sud.

Découvert au nord-ouest de Johannesbourg au cœur du berceau de l’Humanité, dans la grotte de Silberberg (Sterkfontein), ce squelette presque complet d’un australopithèque est exceptionnel. Treize années ont été nécessaires à l’équipe de Ron Clarke (université de Witwatersrand, Afrique du Sud) pour dégager Little Foot (ou StW 573) de sa gangue rocheuse, des millions d’années après sa mort.

Depuis sa découverte en 1997, les chercheurs discutent de l’âge exact de ce fameux fossile. Rapidement, Ron Clarke et Tim Partridge (université du Witwatersrand, Afrique du Sud) attribuent un âge de 3,3 millions d’années à Little Foot – à partir de la morphologie de l’hominidé et d’une première datation paléo-magnétique des coulées stalagmitiques. Ces datations furent rapidement remises en cause. En 2003, Darryl Granger (université Purdue, USA) et son équipe suggèrent une datation des sédiments enserrant le fossile d’environ 4 millions d’années, grâce à l’analyse des nucléides cosmogéniques (cosmonucléides).

Ultérieurement, une datation uranium/plomb des coulées stalagmitiques de calcite livre un âge bien plus récent  – 2,2 millions d’années –, remettant ainsi en question l’ensemble des datations précédentes. Dès 2002, Ron Clarke envisage que les coulées stalagmitiques pourraient être bien plus récentes que le squelette.

En 2014, un chercheur de l’Inrap, Laurent Bruxelles (laboratoire Traces, UMR CNRS-Université Toulouse - Jean Jaurès)  et l’équipe sud-africaine démontrent que les coulées stalagmitiques de 2,2 millions d’années se sont formées dans des vides sous le fossile et sont plus récentes que celui-ci.

Aujourd’hui, les chercheurs révèlent l’âge de Little Foot : 3,67 millions d’années (± 0,16 millions d’années).

En parallèle à cela, Laurent Bruxelles vient de se voir décerner la médaille de bronze du CNRS, qui vient couronner l'ensemble de ses travaux.

La conférence de presse en vidéo :

 


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page