Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Présentation

Présentation


Le laboratoire TRACES, "Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés",
est une unité mixte de recherche du CNRS contractualisée avec l'université de Toulouse II Jean-Jaurès et le ministère de la Culture et de la Communication (sous-direction de l'Archéologie), et conventionnée avec l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et l'Institut National de Recherche en Archéologie Préventive (INRAP), sous le code UMR 5608.

En 2015, le laboratoire est constitué de quelque 160 membres permanents dont plus d’une centaine d’agents statutaires (enseignants-chercheurs, chercheurs, conservateurs de la Culture, archéologues INRAP, ingénieurs ITA - ITAOS) et une cinquantaine de doctorants. Par ses effectifs, TRACES est l’un des plus grands laboratoires de recherche en archéologie à l’échelle française et européenne.

Basé à l'Université de Toulouse Jean-Jaurès, TRACES est particulièrement impliqué dans l'offre de formation de l’université et de l'EHESS. Le laboratoire œuvre par ailleurs au développement d'un partenariat transdisciplinaire avec des laboratoires du Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur de l'université de Toulouse (PRES Toulouse).

Chantier de fouillesLe cœur d'activité de TRACES est l'archéologie, entendue comme l'ensemble des disciplines scientifiques et des approches méthodologiques qui concourent à la reconstitution des sociétés humaines passées, sans frontières géographiques ou chronologiques. Technologies, histoire du peuplement, formes d'habitat, systèmes économiques, expressions symboliques, exploitations des ressources ou encore comportements alimentaires sont ainsi interrogés dans le temps long, depuis la Préhistoire jusqu'à l'époque médiévale, et dans un espace très large, celui de l'Eurasie et de l'Afrique. Dans sa pratique d’une authentique pluridisciplinarité, le laboratoire accueille des archéologues de toutes spécialités, mais aussi des historiens et historiens de l’art, des géophysiciens et des archéomètres, des spécialistes des matériaux, des architectes, des spécialistes de l’image et de l’imagerie, des géomaticiens…. Les chercheurs de TRACES travaillent sur le terrain ou en laboratoire, ont pour outil la truelle et le pinceau, la pelle mécanique et le balai, mais aussi le drone et le GPS, le microscope et la binoculaire, le logiciel de modélisation ou de dessin …

Sans compter les collaborations avec d’autres laboratoires et projets, les chercheurs de TRACES dirigent un très grand nombre de programmes de terrain. C’est là l’une des plus remarquables spécificités du laboratoire. En France, de nombreuses fouilles programmées (c’est-à-dire des fouilles poursuivies année après année) sont animées par des chercheurs de TRACES, principalement dans la région Midi-Pyrénées et plus largement dans la moitié sud de la France. A cela s’ajoutent le grand nombre d'opérations archéologiques préventives auxquelles prennent part les chercheurs de TRACES.

A l'étranger, les chercheurs de TRACES dirigent ou codirigent une trentaine de grandes missions archéologiques, avec le soutien et la collaboration des autorités nationales des pays concernés. Deux grandes régions du monde sont principalement concernées : les pays du pourtour méditerranéen et l’Afrique. Parmi les principaux pays concernés par ces recherches, on compte l’Espagne, l’Italie, la Roumanie, la Macédoine, Chypre, la Grèce, l’Égypte, l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, l’Ethiopie, l’Afrique du Sud, le Togo, le Tchad, la Namibie, ou encore le Chili, la Sibérie…

 
(Mise à jour : juin 2015)


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page