Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

le 17 décembre 2014

Organisée par Alexis Gorgues (Univ.Bordeaux, Ausonius) dans le cadre du master de Protohistoire, cette journée d'étude commune aux universités de Bordeaux et Toulouse aura lieu cette année à Bordeaux et est consacrée au voyage. Les thématiques liées à la mobilité intéressent de longue date les Protohistoriens, qui ont d’abord essayé, à ce prisme, de comprendre les « influences » qui se nouaient au sein du monde ancien...

JE-M2-proto-bordeaux-toulouse-17-12-2014.jpg

JE-M2-proto-bordeaux-toulouse-17-12-2014.jpg


"Voyage, rencontres et rejet de l’autre à l’âge du Bronze
et à l’âge du Fer en Europe occidentale."

Journée d’étude M2 Protohistoire,
commune aux Universités de Bordeaux-Montaigne et de Toulouse 2.
 
Les thématiques liées à la mobilité intéressent de longue date les Protohistoriens, qui ont d’abord essayé, à ce prisme, de comprendre les « influences » qui se nouaient au sein du monde ancien. Plus récemment, les progrès de la typologie, concernant les objets métalliques notamment, ont permis de mieux cerner la présence de « marqueurs identitaires » hors du contexte culturel où on les trouve habituellement, favorisant ainsi la réflexion sur les déplacements individuels et leur motivation. Mais de plus fortes évolutions encore sont survenues ces toutes dernières années, où les analyses isotopiques ont permis de retracer la trajectoire géographique d’un certain nombre d’individus, parmi lesquels l’archer d’Amesbury (Bronze Ancien). Par le cumul de ces approches, la recherche récente en Protohistoire nous dépeint un monde des âges des Métaux dans lequel la circulation des individus était beaucoup plus fluide que ce que nous pensions. Mais cette réévaluation ne doit pas cacher que la capacité au voyage, voire à l’émigration, était bien inégalement répartie au sein du corps social : hommes et femmes des élites, mais aussi mercenaires et marginaux vivaient dans un monde élargi, au contraire sans doute de la masse de ceux dont l’activité était liée au domaine rural. Enfin, le fait que l’on ait pu établir qu’un grand nombre d’individus ayant subi des violences d’ordre rituel, voire sacrificiel, ou qui ont été exclus des rituels funéraires « normaux » soient étrangers aux communautés qui les ont ainsi traités invite à être bien pessimiste sur la capacité que celles-ci avaient à surmonter des évènements de stress sans sombrer dans la xénophobie.

Au cours de cette journée, des travaux de synthèse couvrant toute l’Europe occidentale, sur les deux millénaires des âges des Métaux, permettront de tirer le bilan de ces récentes avancées de la recherche. Par ailleurs, elles visent à permettre aux étudiants de master en Protohistoire des deux universités de se rencontrer et d’échanger sur leurs thèmes de recherche respectifs.

Téléchargez le programme [PDF - 290 Ko]

Lieu(x) :
Bordeaux
Université de Bordeaux-Montaigne
Maison de l'Archéologie
Salle Higounet

 

 

 





Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page