Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Formation par la recherche > Participation aux masters

Participation aux Masters

Spécialité 1 : "Arts, Sociétés, Environnements de la Préhistoire et de la Protohistoire : Europe, Afrique"

 
Cette offre de formation a été co-habilitée en 2007 par l'UMT et l'EHESS. Elle regroupe entre 40 et 50 inscrits sur le M1 et M2 et offre trois parcours : art, bio-archéologie, cultures matérielles animés par une équipe pédagogique forte d'une trentaine de membres issus du laboratoire. On notera la forte participation des chercheurs et ingénieurs du CNRS et, bien sûr, de l'EHESS ainsi qu'une implication croissante du personnel de la DRAC.

Une place importante est accordée à l'histoire de la discipline et à sa dimension internationale grâce notamment au mois/an de professeur invité affecté par alternance annuelle aux trois périodes (Préhistoire, Antiquité, Moyen-âge). Un effort particulier est également consacré à l'amélioration de l'offre de formation par son intégration à divers réseaux (par exemple, le réseau PECO-NEI, qui a permis la venue de 3 collègues russes en 2008) et à la mobilité Erasmus (pour les étudiants et les enseignants). A ce même titre peut être rapportée la récente ouverture sur l'archéologie préventive au travers d'une convention, actuellement en préparation, avec Paléotime (organisme privé) et d'une active négociation en voie de finalisation avec l'INRAP pour une participation aux travaux d'évaluation et chantiers de fouille de cet organisme.

Des séminaires communs ont été mis en place avec des formations semblables à notre Unité (PACEA de Bordeaux, sur les industries lithiques notamment). Les étudiants de cette spécialité ont obtenu des allocations de recherche, au moins en rapport avec le nombre réduit d'allocations de recherche accordées à l'Ecole Doctorale (TESC) de l'UTM. D'autres allocations « fléchées » ont été attribués aux doctorants issus de notre spécialité par la Région Midi-Pyrénées, par le PRES Université de Toulouse et par l'Institut Français d'Archéologie Orientale sur dotation du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Ponctuellement des doctorants ont bénéficié d'allocations du MCC.

Vous pouvez consulter le site web du master à l'adresse suivante :
http://blogs.univ-tlse2.fr/master-prehistoire-protohistoire/
 

Spécialité 2 : Sciences de l'Antiquité.

La formation Sciences de l'Antiquité a l'ambition de rassembler tous les champs du savoir qui permettent l'étude la plus large et la plus approfondie de l'Antiquité, c'est-à-dire des civilisations du pourtour de la Méditerranée et des héritages qui en sont issus et constituent le principal fondement culturel de l'Europe. Cette approche résolument transdisciplinaire réunit, de façon cohérente, les apports croisés de l'histoire, des langues et littératures anciennes, de l'archéologie, de l'histoire de l'art et de l'anthropologie, et prend appui sur les programmes de recherche des équipes dont l'équipe TRACES. Les archéologues et historiens des périodes antiques de TRACES enseignants-chercheurs et chercheurs (3 chercheurs et 1 ITA CNRS) participent activement à cet enseignement qui regroupe une trentaine d'étudiants en M1 et 26 en M2. Les thématiques sont diverses : Protohistoire, archéologie gallo-romaine, antiquité ibérique et méditerranéenne, archéologie de l'Egypte hellénistique, antiquité tardive. Outre l'enseignement personnalisé de chaque enseignant, les étudiants bénéficient de 2 séminaires (archéologie romaine et archéologie du Métal).

On notera la participation de cette spécialité de Master à un Master européen des Sciences de l'Antiquité. Après 3 ans de préparation, 4 universités participantes, dont Toulouse, feront commencer leurs enseignements dès la rentrée de 2009. Deux étudiants de Toulouse ont été candidats et acceptés par le Conseil de ce Master. La langue du Master est l'allemand. En réponse à cette exigence, un cours d'allemand a été organisé spécifiquement  pour ce Master qui regroupe 12 universités réparties dans 9 pays européens  avec 3 universités allemandes (Munster, Fribourg, Hambourg), 1 autrichienne (Innsbruck), 1 française (Toulouse), 1 polonaise (Pozna), 2 italiennes (Rome, Pérouse), 1 grecque (Athènes), 1 Chypre, 1 turque (Istanbul), 1 espagnole (la Corogne). La responsable pour TRACES est  Emmanuelle Boube.

Lien vers le site du Master des Sciences de l'Antiquité : sda.univ-tlse2.fr

Spécialité 3 : Etudes Médiévales.

La spécialité « Etudes médiévales » a été créée en 2005, sur la base de l'interdisciplinarité histoire, d'histoire de l'art et archéologie. La spécificité de cette spécialité centrée sur le Moyen-âge au sein de la Mention Histoire, Art et Archéologie attire des étudiants d'autres universités. Il comprend une formation méthodologique spécifique, un enseignement couvrant les grands champs du Moyen-âge, dans une perspective pluridisciplinaire, un stage pratique, une initiation à la publication. Il s'appuie sur un séminaire propre mais aussi sur des séminaires d'équipe qui plonge les étudiants dans la recherche en marche. Les enseignants qui interviennent sont issus de l'Université (UTM), de la recherche (CNRS) ou des institutions culturelles et professionnelles (archives, SRA, INRAP) : ce sont 6 professeurs ou directeurs de recherche (dont 2 de Terrae), 18 maîtres de conférences ou chargés de recherche (dont 11 de Terrae dont 2 HDR), et 7 professionnels (5 de Terrae). Les deux enseignants-chercheurs de TRACES-Terrae encadrent une vingtaine d'étudiants de Master par an, en moyenne.

Site du Master "Etudes médiévales"


Lien vers le département d'histoire de l'art et d'archéologie de l'Université du Mirail.


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page