Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > SMP3C

La Grotte Bourrouilla à Arancou (Pyrénées-Atlantiques)

Fouille Programmée du Gisement magdalénien de la Grotte Bourrouilla (Arancou, Pyrénées Atlantiques 64,  France)

Mots-Clés
Paléolithique supérieur, Magdalénien, Mésolithique, Faune, Industrie lithique, Industrie sur matière dure animale, Art mobilier

Responsable
Morgane Dachary (chercheur associé UMR TRACES)

Participants et membres de l'équipe scientifique
 
Lise AURIERE (UMR 5608-TRACES-CREAP, Université de Toulouse Le Mirail). Clément BIROUSTE (UMR 5608-TRACES-SMP3C, Université de Toulouse Le Mirail).  François-Xavier CHAUVIERE (Office du Patrimoine et d'Archéologie de Neuchâtel, Laténium, et Université Jean Moulin-Lyon 3).Sandrine COSTAMAGNO (UMR 5608-TRACES-SMP3C, Université de Toulouse Le Mirail). Dorothée DRUCKER (Margarete-von-Wrangell Fellow, Fachbereich Geowissenschaften – Biogeologie, Université de Tübingen, Allemagne). Anne EASTHAM, (Professeur émérite (ex-Université de Londres), Dolau, Dwrbach, Fishguard, Grande-Bretagne). Catherine FERRIER (UMR 5199-PACEA-PPP, Université de Bordeaux). Carole FRITZ (UMR 5608-TRACES-CREAP, Université de Toulouse Le Mirail). Dominique HENRY-GAMBIER (UMR 5199-PACEA-A3P, Université de Bordeaux). Olivier LE GALL (UMR 5199-PACEA-PPP, Université de Bordeaux). Hélène MARTIN (INRAP GSO et UMR 5608-TRACES-SMP3C, Université de Toulouse Le Mirail).  Jean-Baptiste MALLYE (UMR 5199-PACEA-PPP, Université de Bordeaux). Jean-Claude MERLET (Responsable du Centre de Recherches Archéologiques des Landes.). Mathilde MIQUEOU (Centre de Recherches Archéologiques des Landes). Frédéric PLASSARD (UMR 5199-PACEA-PPP, Université de Bordeaux). Marian VANHAEREN (UMR 5199-PACEA-PPP, Université de Bordeaux).

Campagnes et missions
Campagne de terrain : 1 mois par an depuis 1998
Mission d'étude : diverses cessions d'études de matériel

Financement et support logistique
DRAC - SRA Aquitaine

Rapport d'activité

TRACES_Axe-1_Operation_Bourrilla_Vue-site-extérieur.JPGLa grotte de Bourrouilla à Arancou est située dans les Pyrénées-Atlantiques. Historiquement, la commune se trouve à la frontière nord du Pays-Basque, aux confins du Béarn et de la Navarre. D’un point de vue paléolithique, le gisement est situé à 9 km au sud de la falaise du Pastou (Sorde l’Abbaye), et à 15 km au nord-ouest des grottes ornées-habitats d’Isturitz.

La cavité, située à 400 m à l’ouest du village d’Arancou, s’ouvre au sud-est. Avant la progression de la carrière qui entoure désormais le gisement, les alentours du site se présentaient sous la forme d’un plateau calcaire d’altitude comprise entre 46 et 60 mètres. Un cours d’eau, le Lauhirasse, se trouve en contrebas du site, à environ 500 m. de distance.

La découverte du gisement remonte à 1986, dans une cavité située dans l’emprise d’une carrière de calcaire. D’emblée, il s’avère qu’il a déjà fait l’objet d’une fouille clandestine.
De 1986 à 1993, les déblais de celle-ci, évalués à 8 m3, sont tamisés puis triés. Ils révèlent un matériel archéologique abondant, attribué pour l'essentiel au Magdalénien moyen et supérieur pyrénéen (Chauchat et al, 1999), avec quelques traces de passages plus récents (mésolithiques, protohistoriques et médiévaux). Il s’agit d’outillage lithique et osseux, de restes de faune et d’œuvres d’art sur matières dures animales (os et bois de cervidés) qui feront la célébrité du gisement (Crémadès 1998 ; Fritz 1996 ; Roussot, 1995-1996).

A partir de 1989, l’extension des travaux de la carrière voisine conduit d'abord à envisager une fouille de sauvetage du site. Cependant des sondages menés en 1990-1991 montrent la puissance de la stratigraphie et conduisent à un rachat de la parcelle par la commune d'Arancou (Chauchat 1991). Les données issues du tamisage des déblais des fouilles clandestines et les résultats acquis au cours des sondages font l’objet d’une monographie (Chauchat et al. 1999) qui pose également une série de questions d’ordre environnemental et palethnologique.

En1998, de nouveaux travaux reprennent sous la forme d’une fouille programmée. Ils visent à répondre aux questions laissées en suspens dans la monographie de 1999 : documenter le contexte paléoenvironnemental des occupations préhistoriques, donner une attribution chrono-culturelle fine aux objets issus de la fouilles clandestine, acquérir des données ethnoarchéologiques en profitant de l’extraordinaire état de conservation des vestiges et situer les occupations magdaléniennes de Bourrouilla dans le contexte pyrénéo-cantabrique.


De 1998 à 2013, 15 campagnes se sont déroulées, permettant progressivement de répondre aux questions soulevées dans la monographie.
La sédimentologie démontre que le remplissage résulte d’une accumulation d’apports limoneux par inondation et d’apports anthropiques (nappes de cailloux calcaires), parfois déformé par des soutirages. En revanche, aucun élément ne permet de documenter les conditions paléoenvironnementales qui prédominaient lors des occupations ; les pollens, par exemples, ne sont pas conservés.

Des niveaux protohistoriques et probablement néolithiques ont été découverts dans le secteur extérieur et le Vestibule. Souvent altérées par des phénomènes post-dépositionnels, ces occupations soulèvent de nombreuses questions : s’agit-il d’habitats ou d’usages à des fins funéraires ?
Partout, de nombreux vestiges mésolithiques ont été mis au jour. Leur étude pluridisciplinaire, synthétisée récemment (Dachary et al. 2013), indique une fréquentation pendant toute cette période.


A l'Extérieur et dans le Vestibule, le sommet de la séquence paléolithique est constitué par un niveau postérieur au Magdalénien supérieur dénommé Magdalénien terminal. Le Renne est présent mais rare. L'industrie osseuse est absente. L’industrie lithique, différente techniquement et typologiquement des niveaux sous-jacent n’a, cependant, pas de caractères aziloïdes (Dachary et al. 2009, Dachary et al, 2014).

La partie supérieure de la séquence magdalénienne "classique" a été fouillé sur 8 m². Bien qu’il ne soit pas possible de mettre en parallèle les séquences du Vestibule et de la Grotte, de multiples données ont été collectées sur ces secteurs aux activités complémentaires. Elles concernent les aires d’activité (zone foyère, amas de taille, etc.), la faune (le spectre est toujours dominé par le Cerf, plus abondant que le Renne), l’avifaune (l’exploitation du Harfang a de multiples finalités), l’industrie lithique (où la production de lamelles et la réfection d’outils du fond commun est illustrée par de nombreux remontages) et l’industrie sur matière dure animale (correspondant à l’exploitation des bois de Cerf et de Renne). La mise en contexte chronologique des lissoirs-pendeloques festonnées (Aurière et al 2013) et la découverte d’une aire d’activité en rapport avec le travail des colorants (campagne 2013) constituent les résultats majeurs des toutes dernières campagnes.

Les travaux futurs se concentreront sur l’exploration de la base de la stratigraphie.

Publications récentes

AURIERE L., CHAUVIERE F.-X., PLASSARD F., FRITZ C., DACHARY M. (2013) - Art mobilier inédit du gisement de Bourrouilla à Arancou (Pyrénées-Atlantiques, France) : données techno-stylistiques et chrono-culturelles. Paleo, n° 24, p. 195 - 218. www.academia.edu/6242837/Art_mobilier_inedit_du_gisement_de_Bourrouilla_a_Arancou_donnees_techno-stylistiques_et_chrono-culturelles

DACHARY M. (2009) - Une perception affinée du Magdalénien des Pyrénées occidentales à partir des travaux récents. Acte du XIV colloqui internacional d’arqueologia de Puigcerdà, « Els Pirineus  i les àrees circumdants durant el Tardiglacial ; mutacions i filiacions tecnoculturals, evolució paleoambiental (16000-10000 BP), Homenatge al Professor Georges Laplace », 10-11 novembre 2006, 6 fig., p. 423-460. www.academia.edu/1517398/Une_perception_affinee_du_Magdalenien_des_Pyrenees_occidentales_a_partir_des_travaux_recents

DACHARY M., CHAUVIERE F.-X., COSTAMAGNO S., DAULNY L., EASTHAM A., FERRIER C., FRITZ C. (2008) - La grotte Bourrouilla à Arancou (Pyrénées-Atlantiques) : une séquence clef de la fin du Magdalénien pyrénéo-cantabrique. Actes de la Table Ronde SPF « Les sociétés Paléolithiques d’un grand Sud-Ouest : nouveaux gisements, nouvelle méthodes, nouveaux résultats » les 24-25 novembre 2006 à Bordeaux. 11 fig., p. 355-370. www.academia.edu/1517369/La_grotte_Bourrouilla_a_Arancou_Pyrenees-Atlantiques_une_sequence_clef_de_la_fin_du_Magdalenien_pyreneo-cantabrique

DACHARY M., MERLET J.-Cl., MIQUEOU M., MALLYE J.-B., LE GALL O., EASTHAM A. (2013) - Les occupations mésolithiques de Bourrouilla à Arancou (Pyrénées-Atlantiques, France). Paleo, n° 24, p. 79-102. www.academia.edu/6235169/Les_occupations_mesolithiques_de_Bourrouilla_a_Arancou_Pyrenees-Atlantiques_

Bibliographie complète et informations complémentaires

Bibliographie Arancou [PDF - 222 Ko]

http://pagesperso-orange.fr/Arancou-site-archeo/index.htm


Mise à jour Avril 2014


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page