Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > SMP3C

Membre permanent

Caroline RENARD

Coordonnées :
Laboratoire TRACES – UMR 5608 Université Toulouse - Jean Jaurès Maison de la Recherche 5, allée Antonio Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9
Téléphone :
05 61 50 38 11
Télécopie :
05 61 50 49 59
Mél :
Caroline.Renard@univ-tlse2.fr
Structure(s) de rattachement :
Equipe SMP3C - Sociétés et milieux des populations de chasseurs-cueilleurs-collecteurs

Discipline(s)

ARCHEOLOGIE

Fonction

Chargée de recherche (CNRS)
Co-organisatrice avec Sylvain Ducasse et William Rendu de l'axe 2 de l'équipe 1 "Territoire et mobilité"

Corps

Chargée de Recherche - CNRS

Discipline(s) enseignée(s)

2010-2011 Attachée temporaire d'enseignement et de recherche à l'Université de Toulouse II - Le Mirail. Initiation à la Préhistoire (L1) et enseignement sur les cultures du Paléolithique supérieur en Europe (L3).
2007-2012 Organisation de séminaire de Master.
2007, 2008, 2011 : tutorat et direction de Master 1.

Thèmes de recherche

Mes recherches, fondées sur une approche techno-économique des équipements lithiques, appréhendent les dynamiques socio-économiques caractérisant la formation, le développement et le « déclin » du Solutréen. Il s’agit ici d’identifier et de comprendre les mécanismes évolutifs de ces sociétés contemporaines de l’événement de Heinrich 2 en Europe occidentale. En pratique, je me suis d’abord attachée à définir les deux étapes caractérisant ses premières expressions avant de proposer un mécanisme d’évolution du Protosolutréen au Solutréen ancien. Plutôt que d’interpréter le Solutréen en termes de ruptures et migrations, j’envisage sa formation comme une phase de « globalisation » culturelle à l’échelle de l’Europe du sud-ouest, caractérisée par un développement autochtone depuis un substrat Gravettien. Mon intérêt se porte également sur les moteurs de cette évolution. Selon moi, le Solutréen se caractérise comme un phénomène évolutif accrétif avec un renforcement progressif de la diversité, de la spécialisation et des savoir-faire impliqués dans la réalisation des pointes de chasse. Les innovations du Solutréen ne constitueraient donc pas une simple réponse technologique aux conditions climatiques rigoureuses de l’événement de Heinrich 2 mais seraient davantage le reflet d’une modification des stratégies de chasse et du statut sociologique du chasseur. A terme, mon objectif est de mieux définir les grandes étapes de développement du Solutréen en insistant sur le décryptage des moteurs socio-économiques de son évolution. Si mes travaux se sont d’abord concentrés sur le Sud-Ouest français, je souhaite étendre mes observations à la Péninsule ibérique pour cerner le sens de cette évolution qui englobe des phases de globalisation culturelle et des étapes de différenciations régionales évoquant un morcellement territorial des sociétés dans l’espace. Pour l’heure, mes résultats opposent en effet les phases anciennes aux phases récentes : de réseaux sociaux ouverts et de grandes dimensions, attestant du succès des nouvelles idées techniques mises en place au début du Solutréen, on assisterait ensuite à un morcellement des identités culturelles marquées par des phénomènes d’adaptations régionales. Ce constat m’amène à mettre à l’épreuve l’hypothèse selon laquelle ce morcellement régional constitue le point d’ancrage de l’effritement des normes solutréennes.

Activités / CV


Participation à des programmes de recherche

2012
- Co-responsable avec S. Ducasse d’un programme collectif de recherche, « Sur l’évolution de l’organisation socio-économique des groupes humains entre la fin du Solutréen et les débuts du Magdalénien. Des Causses du Quercy aux contreforts pyrénéens entre 23 00 et 18 500 cal BP.», financé par le SRA Midi-Pyrénées et en partenariat avec les équipes TRACES, PACEA, ArScan, le MHN (Genève), le Laténium (Neuchâtel) et le Ministère de la Culture.

2012 - Co-responsable avec S. Ducasse d’un programme « émergent » (sur fonds propres, TRACES), « Sur l’évolution de l’organisation socio-économique des groupes humains entre la fin du Solutréen et les débuts du Magdalénien : l’exemple du piémont pyrénéen entre 23 500 et 18 500 cal. BP » en partenariat avec les équipes TRACES et PACEA.

2011-2012 - Membre du réseau transpyrénéen PréhistoPyr « Les Pyrénées préhistoriques. Ressources économiques et territoires des chasseurs-cueilleurs du Paléolithique supérieur au Mésolithique » (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Catalogne, Aragon, Pays Basque ; X. Mangado, SERP, Barcelone, dir.).

2003-2007 - Membre de l’Action Collective de Recherche « Cultures et environnements paléolithiques : mobilités et gestions des territoires des chasseurs-cueilleurs en Quercy » (dir. M. Jarry, INRAP Toulouse, TRACES)

2000-2003 - Responsable des recherches sur le Solutréen dans le cadre du programme collectif de recherche « Le Paléolithique supérieur ancien au centre et au sud du Bassin parisien : des systèmes techniques aux comportements » coordonnée par P. Bodu, Programme P4.

Responsable d’une opération de fouilles programmée

2010-2012 - Responsable d’une opération de fouilles programmée sur le gisement de plein air attribué au Protosolutréen de Marseillon (commune de Banos, Landes)

Membre d’équipes scientifiques

2005-2012 - Le Piage (Lot) – J.-G. Bordes (UMR 5199-PACEA) et Lebrun-Ricalen F. (MNHA, Luxembourg) (dirs.) - Analyse des artefacts lithiques de la couche CDE (fouilles F. Champagne et R. Espitalié) et des couches Alpha, BST des fouilles récentes en collaboration avec S. Ducasse (TRACES) et A. Morala (MNP) dans le cadre d’une Aide à la Publication (Ministère de la Culture).

2003-2012 - Le Petit loup Barrat (Lot) – J.-C. Castel (Muséum de Genève) et F.-X. Chauvière (Laténium, Hauterive) (dirs.) - Analyse des vestiges lithiques attribués au techno-complexe solutréen.

2002-2012 - Le Cuzoul de Vers (Lot) – J. Clottes, J.-P. Giraud et P. Chalard (dirs.) – Responsable de l’étude de l’industrie lithique solutréenne dans le cadre d’une publication monographique.

2004-2012 - Les Peyrugues (Lot) - M. Allard (dir.) – Responsable de l’étude des industries lithiques solutréennes.

2010-2012 - La Croix-de-Bagneux (Indre-et-Loir) sous la direction de F. Kildéa (INRAP)- Responsable de l’étude des industries lithiques du niveau 0.

2006-2009 - Marseillon (Banos, Landes) N. Teyssandier (dir.). Responsable de l’étude de l’industrie lithique.

Organisation de manifestations scientifiques

2012 - Co-organisation avec S. Ducasse et W. Rendu d’un séminaire de Master Arts et Cultures de la Préhistoire et de la Protohistoire : Europe, Afrique, Université Toulouse-Le Mirail : « Exploitation des territoires et mobilité des groupes», avec la participation de A. Delagnes, S. Ducasse, M ; Langlais, J.-M. Pétillon, C. Renard, W. Rendu, S. Rigaud.

2011 - Organisation d’un séminaire de Master Arts et Cultures de la Préhistoire et de la Protohistoire : Europe, Afrique, Université Toulouse-Le Mirail « Perspectives diachroniques sur l’utilisation de la pression » avec la participation de F. Briois, F. Brunet, S. Ferrari, Y.A. Gomez-Coutouly, V. Léa, V. Mourre, J. Pelegrin, T. Perrin, L. Torchy.

2010 - Co-organisation avec S. Ducasse et J.-M. Pétillon d’une journée d’étude du laboratoire TRACES « Les industries en matières dures d’origine animale depuis la fin du Gravettien jusqu’au début du Magdalénien » avec la participation de M. Baumann, C. Foucher San-Juan, N. Goutas, C. Péschaux, J.-M. Pétillon.

2009 - Organisation d’un séminaire de Master Arts et Cultures de la Préhistoire et de la Protohistoire : Europe, Afrique, Université Toulouse-Le Mirail « Le déterminisme environnemental au Tardiglaciaire vu au travers du prisme de l’approche logiciste », avec la participation de V. Roux, C. Renard, et les interventions de S. Costamagno, M. Langlais, V. Laroulandie, J.-M. Pétillon.

2007 - Co-organisation avec F. Bon d’un séminaire de Master Arts et Cultures de la Préhistoire et de la Protohistoire : Europe, Afrique, Université Toulouse-Le Mirail « Le Solutréen entre Aquitaine et Méditerranée », avec la participation de F. Bazile, G. Boccaccio,  J.-M. Geneste, C. Renard, N. Teyssandier.

Communications récentes dans des colloques internationaux

2012 - Congreso internacional el Solutrense : Centenario de las excavaciones en La Cueva de Ambrosio (25-29 juin, Vélez Blanco, Almería, Espagne). Titre à préciser : S. Ducasse, C. Renard.

2012 - Where The Wild Things Are: Recent Advances in Palaeolithic and Mesolithic Research (24-25 mars, 
Durham University, Grande-Bretagne) - Animal exploitation strategies in Quercy (France) during the last glacial maximum : J.-C. Castel, M. Boudadi-Maligne, F.-X. Chauvière, S. Ducasse, D. Kunz, J.-B. Mallye, C. Renard.

2010 - The 15th Annual Meeting of the European Association of Archaeologists (15-20 septembre, Riva del Garda, Trento, Italie) - The emergence of the Solutrean in south-western france. New data on a protosolutrean open-air site (Marseillon, Landes, France) : C. Renard, N. Teyssandier. Transition after « the transition » in the upper Palaeolithic.

Informations complémentaires


Éléments de bibliographie


Sous-presse
- Teyssandier, N., Langlais, M., Renard, C. (sous-presse) Cycles of change across the French Upper Palaeolithic: A socio-economic approach. In : L. Mc Fadyen  & C. Marcigny (éds.), Prehistoric France, Cambridge : Cambridge University Press.

2012 - Renard, C. (2012) L’organisation des productions lithiques solutréennes du Cuzoul (Vers, Lot). Implications techno-économiques. In : J. Clottes, J.-P. Giraud et P. Chalard (éds.), Diversités et identités des groupes solutréens et badegouliens en Quercy. L’exemple de l’abri du Cuzoul de Vers (Lot). Liège : ERAUL.

2012 - Ducasse, S., Renard, C. (2012) De 20 000 à 18 000BP en Quercy : apports de la séquence du Cuzoul de Vers à la compréhension de l’évolution des comportements socio-économiques entre Solutréen récent et Badegoulien. In : J. Clottes, J.-P. Giraud et P. Chalard (éds.), Diversités et identités des groupes solutréens et badegouliens en Quercy. L’exemple de l’abri du Cuzoul de Vers (Lot). Liège : ERAUL.

2011 - Renard, C. (2012) Continuity or discontinuity in the Late Glacial Maximum of southwestern Europe: the formation of the Solutrean in southwestern France. World Archaeology 2011, 43, 4, p.726-744.

2010 - Renard, C. (2010) Les premières expressions du Solutréen dans le Sud-Ouest français. Evolution techno-économique des équipements lithiques au cours du Dernier Maximum Glaciaire. Oxford : J. & E. Hedges Ltd. (BAR International Series 2070), 315 p.

2008 - Bordes, J.-G., Le Brun-Ricalens, F., Castel, Ducasse S., J.-C., Henry-Gambier, D., Laroulandie, V., Lenoble, A., Martin, H., Maureille, B., Morala, A., Morin, E., Renard, C., Rendu, W., Rougier, H., Szmidt, C., Tartar, E., Texier, J.-P., Teyssandier, N. (2008) Les débuts du Paléolithique supérieur dans le sud-ouest de la France : nouvelles fouilles au Piage (2004-2006). Problématique et premiers résultats. Bulletin de la Société Préhistorique Française, 105, p. 261-288.

2008 - Chauvière F.-X., Castel J.-C., L’Homme X., Camus H., Langlais M., Daulny L., Defois B., Ducasse S., Morala A., Renard C., Turq A. (2008) Ein neuer Fundort aus dem späten Jungpaläolithikum in Südwestfrankreich : Le Petit Cloup Barrat (Cabrerets, Lot), Quartär, 55, p. 159-163

2006 - Renard C., Geneste J.-M. (2006) De la « complexité » des productions lithiques dans le Solutréen supérieur d’Aquitaine. In : L. Astruc, F. Bon, V. Léa, P.-Y. Milcent et S. Philibert (éds.), Normes techniques et pratiques sociales. De la simplicité des outillages pré- et protohistoriques. Antibes : APDCA, p. 119-128, 1 fig.

 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page