Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > SMP3C

Émergence et diffusion des innovations chez les derniers Néandertaliens et les Hommes Anatomiquement Modernes


Coordinateurs : Emilie Campmas, Damien Flas et François Bon

Sommes-nous capables de donner une historicité à certains comportements humains sur lesquels nous nous fondons couramment pour tracer une ligne de partage entre sociétés « fossiles » et sociétés « premières » ?

Les moments et les lieux d'apparition de certaines innovations majeures marquant la signature archéologique des sociétés préhistoriques et, partant de là, leur évolution ressentie au cours du Pléistocène, sont des aspects depuis longtemps largement débattus. En effet, ces questions sont au cœur des réflexions relatives à ce qui est couramment désigné comme l’émergence de la « modernité comportementale ».

Toutefois, si de telles innovations sont souvent décrites en détail, les contextes d’apparition et/ou de réception de celles-ci ne sont pas toujours bien cernés, tout du moins dans une perspective de croisement interdisciplinaire visant à déterminer de quelles façons elles entrent en résonnance, ainsi que dans celle d’une archéologie comparée visant à confronter, sur des bases mieux maîtrisées, les contextes rencontrés selon les continents et les régions. Cette confrontation permettra d’apprécier, d’une part, la variabilité environnementale grâce aux analyses géoarchéologiques, géomorphologiques et paléontologiques et, d’autre part, de reconstituer les systèmes d’organisation socioéconomique, grâce au croisement des données provenant des analyses archéozoologiques documentant les stratégies de subsistance avec les études des systèmes techniques, sans oublier celles consacrées à l’univers symbolique, à commencer par la parure. Ce faisant, la portée paléosociologique de telles transformations peut alors être pleinement considérée.
 


Figure 1 : a : coquilles perforées-Aurignacien-Regismont le Haut (photo : C. Heckel) ; b : coquilles perforées-Atérien-El Mnasra (Photo : M. Lebon, E. Campmas, M. Bondetti et E. Lesvignes-MAEHT) ; c : pièce pédonculée-Atérien-El Mnasra (Photo : R. Nespoulet-MAEHT) ; d : lamelles Dufour-Isturitz-Aurignacien (Normand et al., 2008) ; e :phalange proximale d’Equidés- stries de retrait de la peau-Isturitz-Aurignacien (Photo : M.C. Soulier)

Ce thème diachronique (~ 130-25 ka ; OIS 5 à 3) couvre une large échelle géographique (Afrique, Europe, Asie) comprenant le Middle Stone Age africain ainsi que le Moustérien et le Paléolithique supérieur ancien d’Eurasie.

 


Figure 2 : Plan de Regismont le Haut-locus 1-Aurignacien (F. Bon et R. Mensan)


Ce thème se structure autour de trois thématiques principales :
 
1) Équipements techniques, diffusions et évolutions

2) Développement des symboles, marqueurs identitaires et composition sociologique des groupes

3) Évolution des environnements, acquisition des ressources, fonction des sites et stratégies territoriales


 
 Mise à jour : janvier 2016


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page