Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > RHAdAMANTE

Programme structurant MoNUMeNTA

 
 Défense, habitats fortifiés et agglomérations remparées de l’âge du Bronze à la fin de l’Antiquité en Europe de l’ouest.
  
L’étude de l’habitat fortifié constitue un important enjeu de la recherche pour l’étude des sociétés protohistoriques et antiques. On sait en effet que les fortifications accompagnent  les expériences et processus d’urbanisation durant les âges des Métaux et jouent encore un rôle important au Haut-empire et surtout à la fin de l’Antiquité. Par-delà les contextes sociaux et politiques, il nous parait important de prendre pleinement en compte ce phénomène d’envergure sur la longue durée (2 millénaires) et d’essayer de comprendre le rôle militaire et territorial mais aussi la portée symbolique, sociale et politique de ces ouvrages et des sites qu’ils enserrent. Pour ce faire, les forces vives de l’équipe seront mobilisées, en particulier, autour d’un important programme de recherche consacré aux fortifications du Sud-Ouest.
 
 
Fossé de l'oppidum d'Esbèrous à Eauze - Cliché P. Gardes
 
Ce dernier permettra de développer des moyens documentaires et d’étude innovants tant au point de vue architectural qu’archéologique. Il servira de fil conducteur aux recherches menées sur ce thème par notre équipe à l’échelle de la Gaule et de l’Espagne dans une perspective chronologique élargie, des premiers sites perchés aux enceintes urbaines antiques.
 
 
 
Tour des Pénitents bleus à Auch - Tour du rempart gallo-romain - Cliché P. du Thil
 

Ce thème structurant sera également nourri par des rencontres scientifiques, sous forme d’ateliers de réflexion (« Identité(s) et espaces délimités », « Les réseaux de place forts antiques »…) et d’un cycle de journées d’étude, où expériences et points de vue pourront être confrontés, en particulier sous l’angle des autres thématiques fortes de l’équipe (architecture, chronologie et statut des occupations, sociétés et rites, historiographie des recherches, etc). Les données collectées viendront notamment alimenter l’Encyclopédie en ligne de la Protohistoire de Midi-Pyrénées (EPMP). Ce projet sera l’occasion de former les étudiants à l’archéologie de terrain, à la topographie et aux nouveaux moyens de télédétection et offrira des perspectives en termes de travaux de thèse. Enfin, il sera également l’occasion de sensibiliser les populations et les pouvoirs publics à un patrimoine impressionnant mais fragile. L’objectif est de développer dans un délai de cinq ans un colloque international sur le sujet et un projet d’ANR à l’échelle de l’Europe occidentale.


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page