Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > RHAdAMANTE

Les occupations de l'âge du Bronze et du premier âge du Fer du plateau de Corent (Puy-de-Dôme)

Responsables
Matthieu Poux (Université de Lyon II), Pierre-Yves Milcent (UT2J - TRACES, responsable adjoint pour l'âge du Bronze et le 1er âge du Fer)

Institutions partenaires

Université de Lyon 2, UMR 5608 TRACES, Laboratoire Universitaire d'Enseignement et de Recherche en archéologie Nationale (LUERN)

Collaborateurs
Florian Couderc (doctorant), Cindy Lavail (étudiante), Sylvain Mader (doctorant), Kevin Parachaud (étudiant), Arthur Tramon (membre associé TRACES), Guillaume Saint-Séver (membre associé TRACES, chargé de l'étude de la céramique de l'âge du Bronze),

Présentation générale
Le plateau de Corent vu de l'estÀ proximité de Clermont-Ferrand et en face du site de Gergovie, le plateau basaltique de Corent est un relief marquant du paysage qui domine le cours de l'Allier et commande l'accès par le sud au bassin fertile de la Limagne. Du point le plus élevé du site, à près de 200 m au-dessus de la Limagne, le champ de vision s'étend sur toutes les hauteurs occupées alentour durant la Protohistoire, dans un rayon minimal de 15 km par temps clair.
Le plateau est aussi remarquable par l'importance de ses occupations humaines successives qui ont livré depuis le début du XIXe siècle quantité de mobilier archéologique, du Paléolithique au Moyen Âge. Des fouilles coordonnées par Matthieu Poux se déroulent chaque année depuis 1999 sur la partie basse et centrale du plateau. Depuis 2005, Pierre-Yves Milcent a pris en charge la fouille des niveaux antérieurs à l'importante occupation de la fin du Second âge du Fer, tout en préservant pour d'éventuelles investigations futures les couches les plus anciennes, c'est-à-dire antérieures à l'âge du Bronze final. Ces investigations portent sur différents secteurs ouverts dans un espace couvrant près d'un hectare. Elles livrent des couches d'occupation et du mobilier résiduel de tous les horizons de l'âge du Bronze final et des étapes moyennes et récentes du premier âge du Fer.

RésultatsVue aérienne du secteur fouillé en 2007
D'une manière générale, les structures et aménagements de ces périodes sont difficiles à identifier dans une stratigraphie peu dilatée, dans des sédiments de couleur noire, et inégalement conservés en raison de phénomènes érosifs différentiels et des recoupements provoqués par les nombreux aménagements d'époque laténienne. Outre des trous de poteaux et de piquets qui apparaissent dans les différents niveaux, nous avons pu dégager des restes de soles de foyer sur radier de tessons. Des effets de paroi dans la dispersion des tessons révèlent en outre la présence de constructions sans ancrage marqué dans le sol.
Les temps forts de ces occupations correspondent à des niveaux d'habitat assez denses et continus attribuables au Bronze final 2 (XIe et Xe s.) et au 1er âge du Fer moyen (fin VIIe-début VIe s. av. J.-C.). Dans la mesure où les limites de l'extension de ces niveaux n'ont pas encore été atteintes, il semble s'agir de deux habitats agglomérés importants. Des sondages ouverts dans les années 1990 sur d'autres secteurs de la partie basse du plateau laissent envisager une extension de l'agglomération du Bronze final 2 sur plusieurs hectares. Ajoutée à la richesse du mobilier (céramique fine de grande qualité, nombreux objets de bronze) ainsi qu'à une implantation stratégique et dominante dans l'espace de la Basse Auvergne, une telle surface d'occupation permet d'identifier à Corent une agglomération de statut majeur, dont il conviendra de déterminer plus précisément les fonctions. L'agglomération du 1er âge du Fer moyen apparaît nettement moins riche en mobilier métallique, mais présente des séries complètes et entières de céramiques suite à la destruction brutale du site par un incendie.

Tesson du Bronze final 3 (925-800 a.C.)Perspectives
Les campagnes de fouille prévues à compter de l'été 2018 auront notamment pour objectif de dégager d'autres secteurs de ces deux agglomérations et d'en déterminer les limites ainsi que la structuration.
Il s'agira également de déterminer l'importance de l'extension des niveaux du Bronze final 3 qui apparaissaient jusqu'à présent en périphérie des zones fouillées et de cerner plus précisément en chronologie relative et absolue les continuités-discontinuités de ces occupations.



Liens externes
Informations complémentaires, rapports de fouilles et bibliographie sont accessibles sur le site  http://www.luern.fr/.
 


 

 

 





Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page