Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > RHAdAMANTE

Les aqueducs romains de Vesunna (Périgueux) et le réseau d’eau potable. Approche pluridisciplinaire. Prospection-thématique


Responsable du projet :
Laëtitia Borau (UMR 5608 TRACES, ancien membre de la Casa de Velázquez)

Équipe : C. Trémeaud (UMR 8215 – Trajectoires, Nanterre) ; C. Mège (SAVL, UMR 5138 ArAr, Lyon) ; H. Gaillard (SRA Aquitaine) ; F. Rivière (laboratoire TRACES) ; F. Selami (INRAP, laboratoire TRACES) ; T. Baritaud (SDAP Dordogne) ; M. Régeard (Service Archéologique Départemental de Dordogne) ; C. Mangier (INRAP).

Campagnes : 2013-2016

Financement et support : DRAC d’Aquitaine ; UMR 5608 TRACES

Présentation du projet :

Le projet de prospection thématique initié en 2013 a pour objectif d’analyser le réseau d’eau de la capitale de cité des Petrucores à l’époque antique, Périgueux-Vesunna, en s’intéressant aux aqueducs et aux équipements de distribution et de stockage de l’eau dans la ville.
Le réseau d’alimentation en eau potable et d’évacuation a été en partie étudié par H. W. de Taillefer (1) qui décrit plusieurs aqueducs dont celui provenant de Saint-Laurent-sur-Manoire alors appelé aqueduc du Petit-Change. Au début du XXe siècle, Ch. Durand (2) consacre une étude très détaillée à l’aqueduc de Grand-Font (Saint-Laurent-sur-Manoire), qui présente des tronçons de canal en béton coffré et des ouvrages d’art (files d’arches) sur différents parties de son parcours long de 7 km. En outre, il décrit plusieurs découvertes fortuites de canalisations, de bassins et de fontaines dans la ville. Dans les années 1960, M. Sarradet (3) découvre les vestiges de piles d’aqueducs longeant le rempart du Bas-Empire, près de l’amphithéâtre. En 2008, une fouille d’archéologie préventive dirigée par W. Migeon (4) (INRAP) a mis en évidence un captage de source à Grand-Font, ayant fait l’objet de plusieurs phases d’aménagements et situé non loin d’un relais routier antique. En 2015, un diagnostic archéologique réalisé par S. Salvé (5) (INRAP) a mis au jour le conduit au Lieu-Dieu le long de la RN221.

 
Fig. 1 : Canal de l’aqueduc de Saint-Laurent-sur-Manoire conservé au musée de Vesunna et tronçon découvert in situ (Photo. L. Borau)

Grâce à plusieurs campagnes de prospections pédestres, il a été possible d’effectuer un inventaire systématique des tronçons de l’aqueduc, de localiser précisément les parties visibles et d’effectuer le nivellement du canal avec un théodolite : le profil en long du conduit a pu être établi entre la source et le tronçon visible le long de la RN221, travail réalisé avec la collaboration du Service Archéologique Départemental de Dordogne. Cela a permis de réviser le tracé de l’aqueduc, les problèmes de pente, mais également la question de l’insertion du conduit dans la topographie et de son aboutissement en ville.

 

 
Ce projet de recherche porte également sur le réseau d’eau en ville, en reprenant la documentation ancienne et récente produite durant trois siècles et par une étude du mobilier hydraulique, conservé au musée de Vesunna et dans les réserves archéologiques. Ce travail inédit démontre la richesse de ce mobilier hydraulique urbain public et privé. L’analyse spatiale, réalisée à partir d’un travail cartographique, a permis de restituer l’ensemble du réseau d’alimentation, de stockage et d’évacuation d’eau de la ville. Il conduit notamment à mettre en relation l’aqueduc (ou les aqueducs) et les zones desservies par un dispositif de distribution d’eau courante. Un travail comparatif a également été mené et permet d’inscrire les découvertes de Périgueux dans un panorama plus large, reflet des goûts de la société romaine. En 2016, l’objectif est d’une part de poursuivre les recherches dans l’Isle afin de reconnaître le point de franchissement du cours d’eau par l’aqueduc et d’analyser les dépôts carbonatés comblant son canal, travail en collaboration avec un géomorphologue.

Références :

1. Taillefer, H. W. de 1826 : Antiquités de Vesonne, cité gauloise, remplacée par la ville actuelle de Périgueux, 2, Périgueux.
2. Durand, Ch. 1920 : Fouilles de Vesonne (Compte-rendu de 1912-1913), Périgueux.
3. Sarradet, M. 1991 : « Découvertes de vestiges antiques dans la propriété de la congrégation Sainte-Marthe à Périgueux de décembre 1960 à janvier 1962 », Documents d’Archéologie Périgourdine, p. 5, 57-82
4. Migeon, W. 2008 : Saint-Laurent-sur-Manoire Grand-Font, DFS, SRA d’Aquitaine.
5. Salvé, S. 2015 : Boulazac. Aménagement RN 221, DFS, SRA Aquitaine.
 

Mots-clés :

Gestion de l’eau ; Aquitaine romaine ; Nivellement ; Techniques de construction

Publication :

BORAU L. (en préparation): "L’eau à Vesunna", Atlas archéologique de Périgueux sous la direction d’H. Gaillard, supplément Aquitania.

BORAU L., avec la collaboration D’H. GAILLARD 2014: Les aqueducs romains de Vesunna (Pé-rigueux) et le réseau d’eau potable, Bordeaux, SRA Aquitaine, 63 p.

BORAU L. avec la collaboration de F. SELAMI et F. RIVIERE 2013: Les aqueducs romains de Vesunna (Périgueux) et le réseau d’eau potable. Approche pluridisciplinaire, Bordeaux, SRA Aquitaine, 97 p.


 


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page