Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > PRBM

Mosaïques et changements culturels, du Néolithique moyen aux prémices de l'âge du Bronze en Europe du sud.


Coordinateurs : Vincent Ard & Muriel Gandelin
 
Ce thème de recherches, qui mobilise une trentaine de chercheurs, s’attache à caractériser les processus historiques et les mutations économiques, technologiques et sociales, qui s’opèrent entre le plein néolithique et le début des âges des Métaux (4500-1800 av. J-C). Il se décline lui aussi en plusieurs sous-thèmes.

Maîtriser les temporalités

V. Ard, R. Bevilacqua, J. Caro, I. Carrère, J. Cauliez, G. Escallon, P. Fouere, M. Gandelin, B. Gassin, C. Georjon, K. Gernigon, M. Laroche, V. Léa, C. Muller-Pelletier, M. Leduc, F. Marembert, P. Marticorena, S. Philibert, C. Ranché, M. Remicourt, B. Sendra, C. Servelle, M. Sohn, E. Thirault, J. Vaquer
Les traits de la culture matérielle révèlent des identités sociales. On le sait, elle dessine aussi des frontières et, car elle évolue, permet de décrire des processus sociologiques et historiques (mécanismes de peuplement ou de dépeuplement par exemple, pression démographique…). En archéologie, la vision sur le temps long de la manière dont évolue cette culture matérielle permet d’observer des transferts de traits techniques et stylistiques. Ce sont ces transferts qui sont alors interprétés en termes de diffusion « démique » versus diffusion par emprunt, de phénomènes d’acculturation, de déculturation ou encore d’évolution in situ. Les caractériser c’est avoir accès à l’organisation globale des territoires, aux mécanismes d’hybridations culturelles ou, au contraire, de maintiens d’isolats conservateurs. Pour décrire et comprendre le paysage culturel dans lequel les frontières sociales, les réseaux d’échanges sont mouvants au cours du temps, des travaux sont engagés sur l’analyse des systèmes techniques céramiques et lithiques du Languedoc occidental, de la Provence, du centre-ouest et de l’Auvergne accolée à une reprise critique des datations radiométriques (statistiques bayésiennes) et à un renouvellement du corpus de dates. Pour le Néolithique moyen, sont attendus également la publication du colloque international « Le Chasséen, des chasséens », ainsi que le projet de GDR ChasséoLab visant une sériation céramique/lithique pour l’ensemble du Chasséen méridional, en confrontant les différents systèmes régionaux actuels de périodisation. La publication de plusieurs sites de référence, documentant pour certains le phasage interne de faciès multipolaires, est également programmée : le Taï (Gard), le Clos de Roque (Var), Mitra 3 (Gard), Roquemissou (Aveyron), Le Chemin de la Flambère (Haute-Garonne), ou encore Saint-Antoine 2 (Hérault).
 

Analyser la structuration des espaces néolithisés

V. Ard, R. Bevilacqua, M. Gandelin, C. Georjon, C. Muller-Pelletier, M. Leduc, F. Marembert, P. Marticorena, C. Ranché, B. Sendra, M. Sohn
 
Les sociétés agro-pastorales du plein Néolithique ont un impact profond sur les paysages. À partir du Néolithique moyen, les nouvelles pratiques culturales et l’essor démographique ne sont pas sans conséquences sur les formes de l’habitat, ainsi que sur la rythmicité, la périodicité et la durée d’occupation des sites qui se répartissent entre des petites stations de plein air, probablement de courte durée, et de grands sites ceinturés d’occupation longue, posant la question d’une montée des tensions sociales. Des mouvements ponctuels de population ont également pu résulter de la pratique d’un pastoralisme de type divaguant. Aux paysages contrastés, notre aire d’étude centrée sur l’Europe du sud offre une variété importante de contextes archéologiques : grands sites des vallées alluviales, terrains arides et bords de mer méditerranéens, paysages de basses et moyennes montagnes... Les habitats fouillés par l’équipe répondent à cette variété : habitats sur poteaux porteurs dans le Sud-ouest, l’Auvergne ou l’Aude, maisons en pierres sèches ou en terre crue dans le Midi, grottes aux abords aménagés en pays montagnard. Sur ce point, par la prospection, la fouille et l’étude de plusieurs sites (dans le cadre des PCR Milieu et Peuplement, PCR Pays basque, du GDR ChasséoLab), les membres de l’équipe aborderont les modalités architecturales, les fonctions des sites, les pratiques agricoles et artisanales, l’implantation des gisements et la dévolution des territoires dans un rapport de complémentarité. À l’échelle inter-sites, des approches systémiques d’espace restreint sont notamment programmées, en prenant en compte les données aussi bien domestiques que funéraires et environnementales, de façon à lier « Monde des morts » et « Monde des vivants » (PCR Nord Charente).
 

Aborder la complexification sociale

P. Ambert, V. Ard, H. Beguigné, J. Cauliez, B. Gassin, M. Laroche, V. Léa, P. Marticorena, S. Philibert, C. Ranché, C. Servelle, M. Sohn, E. Thirault, J. Vaquer
 
Durant les trois millénaires précédant la mise en place des sociétés protohistoriques, de profondes mutations sociales se produisent, qu’il faut encore cerner : renforcement des inégalités sociales et hiérarchisation, compétition entre les individus ou les groupes humains, ancrage territorial marqué, densification des réseaux d’échanges, contrôle des territoires et des sources de matières premières, développement d’un artisanat spécialisé à forte faveur identitaire et sociale.
Trois actions sont prévues.
  • La première porte sur les productions spécialisées et leur circulation. L’analyse de l’exploitation, du rôle et de la diffusion du silex blond bédoulien du Vaucluse profitera du GDR ChasséoLab. Pour l’étape finale du Néolithique, l’étude des grandes lames et poignards lithiques sera étendue à d’autres artéfacts (parure) et enrichie d’une approche fonctionnelle (tracéologie) dans le cadre d’un nouveau PCR (Gestion et fonction des productions lithiques Chalcolithiques en Midi-Pyrénées). Quant à la circulation des matières premières alpines, elle sera abordée au travers des quartzs hyalins (à la suite de l’HDR E. Thirault) et des grandes lames de haches (via une collaboration à l’ANR Jade 2, P. Pétrequin et E. Gauthier dir.). Sera aussi traitée la question des modalités d’exploitation et de diffusion du sel au Néolithique. La compréhension de l’impact de « l’or blanc » sur les dynamiques sociales et territoriales de l’espace littoral est en effet un axe de recherche majeur et novateur, spécialement questionné dans le Pays basque (PCR Salies) et dans les golfes charentais sur la façade atlantique (PCR Dynamiques d’exploitation du sel, 2015-2017), en collaboration avec l’université de La Rochelle (UMR 7266).
  • La seconde action porte sur le développement de la métallurgie du cuivre en Europe du Sud et les phénomènes de recomposition culturelle qu’elle peut générer, suivant la réflexion de B.-W. Roberts sur l’impact des changements techniques dans les structures de société. Ici, la publication du PCR « Mines et métallurgies préhistoriques du midi de la  France », les recherches sur les procédés techniques de transformation dans le cadre de travaux de terrain sur le district minier de Cabrières-Péret (Hérault) et l’analyse des modifications de la culturelle matérielle céramique au moment où la métallurgie se développe et diffuse dans le sud de la France promettent d’alimenter le débat.
  • Enfin, la troisième action est consacrée aux transformations sociales et symboliques que le programme européen NEOSOWESTMED s’attache par exemple à décrypter via une approche innovante des parois ornées du bassin occidental de la Méditerranée livrant une documentation inégalée à l’échelle de l’Europe, véritable bibliothèque du Néolithique. L’exceptionnel mégalithisme méditerranéen et atlantique, qui valorise tantôt la communauté par la généralisation de l'inhumation collective tantôt l’individu guerrier (« statues-menhirs ») documente également ces aspects. L’approche renouvelée des architectures funéraires mais également du fonctionnement et de l’implantation spatiale de ces sites, dont l’étude était en perte de vitesse ces dernières années, est au cœur de nouvelles recherches engagées dans le Centre-Ouest, les Pyrénées, le Quercy et l’Aveyron. L’analyse de ces monuments et de leurs abords immédiats, de l’acquisition à la (ré-)utilisation des blocs mégalithiques, est menée dans le cadre de nouveaux terrains grâce des outils d’analyse performants (photogrammétrie 3D, prospections géophysiques). L’objectif est d’approcher, in fine, l’intention des Néolithiques en termes de complexité technique et de codage symbolique entre Loire et Méditerranée.
 
 

Mise à jour janvier 2016


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page