Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > PRBM

Derniers chasseurs-collecteurs, premiers agro-pasteurs : transitions holocènes en Méditerranée occidentale

Coordinatrice : Claire Manen

Ce thème ambitionne de développer une approche multiscalaire des dynamiques évolutives des derniers chasseurs-collecteurs et des premiers agro-pasteurs. Il s’agit en effet de raisonner à l’échelle du site et de sa région pour approcher la structure des sociétés et à l’échelle du bassin occidental de la Méditerranée pour replacer dans un contexte de référence large les processus à l’œuvre sur le temps long, depuis le début du 9e millénaire jusqu’à la seconde moitié du 5e millénaire avant notre ère. Durant le prochain contrat quinquennal, 3 axes de recherche complémentaires seront plus particulièrement privilégiés.


Premier et second Mésolithique : dynamiques culturelles et adaptations postglaciaires


A. Angelin, E. Defranould, B. Gassin, B. Marquebielle, S. Philibert, B. Sam, T. Perrin, N. Valdeyron, D. Visentin

Les dernières sociétés de chasseurs-collecteurs sont inscrites dans des dynamiques économiques et culturelles à large échelle (« sauveterriannisation », « castelnoviannisation ») qui impliquent de les considérer sur le temps long (du 9e au 7e millénaires environ) et sur des espaces conséquents (le Bassin occidental de la Méditerranée).
- Le renouvellement des données est un point fort de ce thème, ces périodes étant assez rarement fouillées dans le sud de la France. Deux sites emblématiques d’un point de vue de l’histoire de la recherche et de leur séquence archéologique sont ainsi explorés (Cuzoul, Lot ; Roquemissou, Aveyron). Ce renouvellement des données s’adosse également à la reprise et la publication des matériaux issus des fouilles M. Escalon de Fonton à Montclus (Gard), gisement majeur du Mésolithique du sud de la France et éponyme d’une phase du Mésolithique moyen, mais pourtant quasi inédit depuis les années 60.
- Ces sociétés mésolithiques se développent dans des espaces très divers et changeants et une partie de la variabilité de leurs productions pourrait y être liée. Cette question est abordée notamment par l’analyse de séries issues de milieux alpins, à la confluence qui plus est de plusieurs grandes aires culturelles. Pouvant constituer une clé de compréhension, la dimension spatiale est également abordée, portant sur les territoires économiques et les systèmes de mobilités des groupes du premier Mésolithique, notamment au travers d’une comparaison entre la France méridionale et l’Italie et l’Espagne septentrionales. 
- Depuis plusieurs années, nos travaux initient ou s’inscrivent dans des dynamiques de recherches collectives qui ont permis un renouvellement significatif de nos connaissances, notamment sur la diffusion du second Mésolithique en Europe occidentale. Nous nous proposons de poursuivre ces recherches, en remontant plus en amont encore ce phénomène, pour aller tracer son origine supposée en Afrique du Nord.

Néolithisations : mécanismes, processus historique, interactions et recompositions


F. Briois, E. Defranould, I. Garcia de Lagran, B. Gassin, J. Guilaine, A. Hoffmann, E. Lopez-Montalvo, C. Manen, P. Marticorena, T. Perrin, S. Philibert, B. Sam, N. Valdeyron
 
Cette recherche privilégie de larges espaces d'analyse et la constitution de modèles théoriques autour des mécanismes de la néolithisation. Les travaux de ces dernières années ont notamment permis de mettre en évidence le caractère arythmique de la diffusion des nouveautés techno-économiques néolithiques en Europe ainsi qu'un paysage culturel polymorphe induit par la diversité des influences culturelles, la variété des systèmes économiques adoptés et les composantes environnementales.
 
Propagation chronologique, à travers l'Europe, de l'économie néolithique
portée par un certain nombre de cultures "primaires" ou "secondaires" schématiquement cartographiées.
Le modèle arythmique. D'après Guilaine, 2001.
 
La diversité des composantes matérielles, économiques et sociales des premières sociétés paysannes plaide pour une recomposition régulière de leur système de valeur. Nous cherchons à établir les liens phylogénétiques qui unissent les diverses cultures responsables de la néolithisation méditerranéenne avec une ouverture sur la façade atlantique de l'Europe et l'Afrique du Nord.
 
 
Carte schématique illustrant les différentes aires de répartition des matières premières identifiées sur le site impressa de Pont de Roque-Haute (Portiragnes, Hérault) et localisation probable de l'aire d'origine du groupe pionnier néolithique qui s'est installé sur le littoral languedocien au début du 6e millénaire avant notre ère. D'après Guilaine, Manen et Vigne, dir., 2007.

 
Enfin, les connaissances sur les derniers mésolithiques sont mobilisées dans le but de préciser l'état du peuplement mésolithique à la charnière des 6e et 7e millénaires av. J.-C. et ainsi d'examiner quelle a pu être la réalité des interactions entre ces derniers chasseurs et les premiers agro-pasteurs. Ces cas d'interactions, supposés ou avérés, ont notamment fait l'objet de travaux approfondis dans le Bassin rhodanien.

Ces travaux prennent notamment corps dans le cadre de l’ANR PROCOME « Prolongements continentaux de la néolithisation méditerranéenne ».

Développement et consolidation de l'économie néolithique

V. Ard, F. Briois, J. Caro, E. Defranould, I. Garcia de Lagran, C. Georjon, J. Guilaine, V. Léa, C. Manen, T. Perrin, S. Philibert, J. Vaquer

Cette recherche se fondera sur la publication monographique de deux sites de référence réunissant une équipe pluridisciplinaire (Taï, Gard et Gazel, Aude), sur une modélisation de la distribution de l’habitat via un projet post-doctoral soumis et sur l’analyse de la transmission des savoir-faire céramique et de la part des innovations dans la régionalisation culturelle de la fin du 6e millénaire.
Le processus de néolithisation étant achevé, on assiste à une profonde transformation de la structure sociale des groupes néolithiques (plus forte régionalisation, prémices des spécialisations artisanales, émergence du monumentalisme funéraire, développement de vastes réseaux d’influence, nouvelles relations à l’environnement). Cette thématique est abordée au travers de la dynamique des productions céramiques et en lien avec le projet de GDR ChasséoLab.
 


Mise à jour janvier 2016


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page