Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > Pôle Afrique

Doctorant

Marina REDONDO

Coordonnées :
Laboratoire TRACES – UMR 5608 Université Toulouse - Jean Jaurès Maison de la Recherche 5, allée Antonio Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9
Téléphone :
06.08.15.46.28
Mél :
marina.redondo@live.fr
Structure(s) de rattachement :
Pôle Afrique - Histoire et archéologie africaines
Equipe SMP3C - Sociétés et milieux des populations de chasseurs-cueilleurs-collecteurs

Discipline(s)

ARCHEOLOGIE

Fonction

Doctorante

Corps

Université Toulouse - Jean Jaurès

Thèmes de recherche

Sujet de thèse : L'émergence des technologies lamellaires dans la Préhistoire sud-africaine : le statut des industries lithiques du Robberg.

Directeur de thèse : François Bon
Tuteur : Nicolas Teyssandier

Résumé : Si la préhistoire sud-africaine fait aujourd’hui l’objet d’importantes recherches à l’échelle internationale, celles-ci se focalisent sur la question de la mise en place des comportements dits modernes.
Caractérisant encore aujourd’hui des groupes humains préhistoriques et subactuels, le Late Stone Age (LSA) est défini par des industries lithiques majoritairement destinées à la production de supports lamino-lamellaires avec une tendance à la microlithisation. Cependant, en Afrique australe, le début du Late Stone Age n’a été que très peu investi et, de fait, le passage du Middle Stone Age (MSA) au Late Stone Age ainsi que la question de l’émergence des technologies lamellaires sont très mal documentés.
Dans la perspective d’appréhender les changements technologiques dus ou résultants du passage du MSA au LSA, l’étude du Robberg, premier technocomplexe du LSA, semble être la plus indiquée au vu de la richesse de ses industries lithiques à forte proportion lamellaire. Pour ce faire, la révision de séries archéologiques est nécessaire : le site clé de Rose Cottage Cave (Free State, Afrique du Sud) a été choisi comme base d’étude compte tenu de sa richesse et de sa séquence stratigraphique couvrant du MSA au Late LSA sans interruption. L’étude d’autres collections est d’ores et déjà envisagée et Rose Cottage Cave servira de corpus de référence dans le cadre de comparaisons inter-sites. La révision de ces collections vise à préciser la définition du Robberg en tant que technocomplexe, à appréhender le ou les différent(s) système(s) technique(s) et à percevoir l’émergence de ces industries lamellaires et leur développement au sein des industries lithiques du Robberg ainsi que leur impact dans l’évolution de l’armement au cours du LSA et leur statut dans la transition MSA/LSA.

Mots clefs : Late Stone Age, Afrique du Sud, Robberg, technologie lithique.

Activités / CV


Opérations de terrain

2009 – 2012 : Site de Régismont-le-Haut (Hérault), sous la direction de F. Bon et R. Mensan
2009 – 2010 : Grotte du Noisetier (Hautes-Pyrénées), sous la direction de V. Mourre
2008 : Grotte des Fieux (Lot), sous la direction de V. Mourre

Post-fouille

2012 – 2013 : en charge de la post-fouille de Régismont-le-haut, campagnes 2011 et 2012.



Fiche créée en janvier 2013

 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page