Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés
UMR 5608 T.R.A.C.E.S

Accueil TRACES > Equipes et pôles de recherche > Histoire et Archéologie du Métal

Thème 1 - Territoires. Les districts miniers et métallurgiques : organisation, économie et impacts sur le paysage


Ce premier grand thème de recherche autour duquel se structurent les recherches menées par les membres de l’équipe est décliné autour des  quatre orientations suivantes  :

1. Les grands districts miniers et métallurgiques de l'Antiquité classique

L’équipe est présente sur plusieurs des grands districts miniers et métallurgiques pour la production des métaux rares et précieux. L’un d’eux est le district plombo-argentifère de Carthagène (Espagne) où les recherches menées depuis 2009 sous la direction de Christian Rico, ont permis de documenter pour la première fois une grande mine exploitée pour la galène argentifère à l’époque tardo-républicaine. Dans le même secteur, des fouilles annuelles étudient, là aussi pour la première fois en Espagne, un complexe d’installations de traitement du minerai de la même époque (IIè siècle avant J.-C. – début du Ier siècle après J.-C.).

 
 
Vue aérienne de la Sierra minera de Cartagena-La Unión ; sur la gauche : le Cabezo del Pino, lieu des recherches archéologiques en cours.

Au nord-ouest de la Roumanie, les recherches, menées par Béatrice Cauuet, portent sur les mines d’or et d’argent romaines (IIè siècle AD) conservées dans les massifs autour du village de Rosia Montana. D’autres travaux menés à Cârnic, ont menés à la découverte de dispositifs de pompage romains [PDF - 172 Ko], de chambres équipées de roues élévatoires à augets en bois.
A ces deux districts miniers majeurs de l’Antiquité s’ajoute celui du Laurion, voué à la production d’argent d’Athènes, à travers les recherches menées désormais à Thorikos sous la direction de Denis Morin, sous l’angle de la gestion des ressources et de l’impact sur le territoire (voir ci-dessous).

2. Production des métaux en Gaule

Le second volet du thème territoire est centré sur la production des métaux en Gaule et notamment sur l’étude des mines d’or du Limousin et de Cerdagne/Roussillon ainsi que des mines gauloises d’étain du Morvan conduite dans le cadre de l’ANR MINEMET (2012-2015). Ce programme étudie les filières économiques par la traçabilité des métaux stratégiques, l’or et l’étain, de la mine au métal sur la base des données fournies par l’archéologie minière et l’archéométrie (géologie, géomorphologie, géochimie).

L'utilisation d'un LIDAR a permis de repérer et cartographier les chantiers miniers stannifères en alluvions masqués sous la forêt au sud d'Autun. Ces travaux s'effectuent dans le cadre d'un partenariat entre les laboratoires TRACES et GET de Toulouse, l'ENS-Lyon et le Centre de recherches européen de Bibracte.

S'ajoutent à ces recherches celles qui ont été menées aux Barrencs et qui ont permis de documenter une vaste exploitation de cuivre argentifère du second âge du Fer, sur les mines et la métallurgie des Corbières (thèse de J.Mantenant soutenue en septembre 2014) et enfin sur les districts aurifères des monts de Lacaune (Tarn) et stannifères du plateau de la Viadène (Aveyron). 

3. Les métaux de l'Afrique (Maghreb, Sahel)

Les travaux menés depuis 2009 ont donné lieu au traitement des données de terrain préalablement acquises sur la production de fer au Sahel burkinabé à la fin du premier millénaire (Oudalan, Markoye) et sur le peuplement des forgerons et des traditions sidérurgiques au pays Dogon durant les empires précoloniaux (Mali). 

Sur le Sahel burkinabé, dans le cadre d'une thèse, les recherches tentent d'intégrer le district sidérurgique du Béli dans une trame historique entre âge du Fer et Moyen Âge, dans une zone de confins où les élites politiques du Sahel se disputent la suprématie d'un territoire stratégique pour une partie du commerce transsaharien aux mains des marchands musulmans. 
 
Dans le cadre du programme ERC "Crossroads of Empires" dirigé par A. Haour (University of East Anglia), de nouvelles recherches sur la production du fer dans la région du Dendi (Bénin) ont pu être engagées par C. Robion-Brunner. 

Enfin, un projet émergent sur la production d'argent au Maroc (secteur d'Imiter) est amené à se développer dans le cadre du programme du ministère des Affaires étrangères sur Sijilmâsa et d'un conventionnement avec une société métallurgique marocaine.

4. La gestion des ressources et leur impact sur le territoire

Ces questions sont développées dans le cadre de l'étude de la production sidérurgique ancienne et intensive en Afrique de l'Ouest (pays Dogon, Mali et pays Bassar, Togo via l'ANR SIDERENT) ainsi que de l'exploitation des mines polymétalliques du Warndt (Moselle - Sarre) et des Alpes du Sud (Mercantour et Val Camonica, Italie).

Les recherches sur Thorikos dans l'Attique, ont pour objectif d'appréhender la complexité d'un anthropo-système dans le cadre d'approches systémiques mettant en relations les géosciences (géologie, géomorphologie et minéralogie), les activités minières (technologies minières, minéralurgiques et métallurgiques) et le développement territorial (habitat - anthropologie - santé).  Elles visent à comprendre quel rôle les ressources minérales ont joué depuis la fin du Néolithique dans la genèse et le développement des techniques, en analysant l'impact des activités minières sur l'homme et sur son environnement dans cette partie du monde égéen.

Les études géochimiques concourent à mesurer de tels impacts sur les territoires miniers et métallurgiques anciens (S. Baron). Des points plus particuliers tels que l'étude des réseaux hydrauliques associés aux mines d'or en alluvions de Cerdagne et du Roussillon sont également traités.
 


 

 

 

Logo Sciences en marche

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page